Comment procéder à la vidange d’une fosse septique ?

Afin d’assurer les règles d’hygiène concernant votre habitation, la vidange d’une fosse septique est une opération à effectuer périodiquement. Cette tâche vise l’assainissement mais aussi l’entretien des équipements qui composent la fosse. Mais comment procéder à la vidange et quand faut-il la faire ? Zoom sur la vidange de fosse septique.

Qu’est-ce qu’une fosse septique ?

Une fosse septique est un bac ou une cuve qui a été conçu pour recueillir les eaux usées venant des toilettes, par le biais des canalisations d’une maison. Son volume dépend du nombre de personnes habitant la maison. Pour une maison avec 3 à 4 occupants, il faudra en moyenne un volume de 4 000 litres, soit 4m3.

A savoir, la fosse septique est destinée pour une installation non commune, et 75% des habitations en est équipés. Les autres 25% utilisent les réseaux collectifs pour les eaux usées. Elle est faite soit en béton, soit en PVC.

Quant aux matériaux dont elle est faite, une fosse septique domestique possède un fond en béton dans le cas général. Les parois sont faites en briques ou en pierre. Ces parois seront rendues étanches grâce au ciment dont elles sont enduites.

Dans le cas des sols meubles, du béton armé est coulé dans le fond afin de renforcer la structure et d’améliorer la résistance. Le couvercle est lui aussi fait de béton armé. Il se compose de plusieurs plaques de béton amovibles qui sont capables de résister à d’importantes charges.

En plus des fosses septiques en béton, il y a aussi les fosses préfabriquées qui sont les plus courantes dans le commerce. Elles sont soit en ciment soit en plastique. Quant à leurs couvercles, ils sont renforcées par de la fibre de verre. Cependant, les fosses préfabriquées ne sont pas adaptées aux grands volumes.

  • Comment fonctionne une fosse septique ?

Les eaux sortant des toilettes sont directement recueillis dans la fosse septique. Ensuite, par décantation physique, les solides seront séparés du liquide et seront déposés dans le fond de la cuve. D’une part, les solides les plus lourds, telles que les papiers et les matières organiques vont alors se déposer tout au fond pour former une sorte de boue.

D’autre part, les solides et les graisses les plus légers vont se déposer en haut et formeront ce qu’on appelle une écume. Ces solides seront par la suite liquéfier par effet de fermentation. La fermentation est due à la présence de bactéries anaérobies qui sont présentes en grande quantité dans les eaux usées.

A savoir, ce phénomène de liquéfaction des déchets peut prendre des semaines voire même des mois à s’installer car les bactéries vont les digérer petit à petit. A savoir, ces bactéries se développent en l’absence d’oxygène. Il est à remarquer qu’une fermentation est une réaction qui dégage une partie importante de gaz carbonique. Ce gaz va donc être évacué par la ventilation.

A l’aval de la fosse septique se trouve un lit filtrant. L’eau qui est déjà plus clair sortant de la fosse septique va donc passer par ce lit qu’on appelle des tranchées d’épandage. L’eau ne pourra être évacuée dans le sol qu’à la sortie des tranchées d’épandages afin d’éviter qu’il n’ait d’impacts négatifs sur l’environnement.

Le sol joue aussi un rôle dans l’assainissement de l’eau. En effet, les bactéries présentes dans le sol finalisent la filtration de l’eau usée.

  • Quand faut-il effectuer la vidange de la fosse ?

En moyenne, il est nécessaire de procéder à la vidange d’une fosse tous les 4 ans environ. Cependant, cette fréquence est indicative uniquement car cela dépendra des dimensions de la cuve ainsi que du nombre de personne habitant la maison qui en est équipée ainsi que le nombre de pièces existantes. Comme exemple, une fosse de 3 000 litres, dans une maison à 5 pièces est à vidanger tous les 4 à 5 ans.

Il existe un autre indicateur qui est plus précis que le temps, c’est le niveau de la boue se trouvant dans la fosse. Afin d’éviter des problèmes sanitaires, il faudra procéder à la vidange quand le niveau de boue accumulée atteint la moitié de la hauteur de la fosse.

Cependant, dans le cas où la fosse récupère également les eaux usées issues de la cuisine, elle sera appelée fosse toutes eaux. Dans ce cas, la vidange se fera encore plus fréquemment. Dès que le niveau de la boue dans la cuve de prétraitements atteint les 30%, il faudra alors procéder à la vidange. Ce niveau est atteint après 2 ans d’utilisation de la fosse en général.

Pour connaître le niveau de la boue, l’on plonge un bâton dans la fosse septique. Le bâton sera alors enfoncé jusqu’à ce qu’il atteigne le fond de la fosse. De ce fait, l’on aura la hauteur totale de la fosse septique. L’on note aussi le niveau quand le bâton atteint la boue (à partir du moment où il y a une résistante quant à l’enfoncement du béton).

On comparera ensuite les deux niveaux pour connaître la hauteur de la boue. Il est important de ne pas confondre la boue se trouvant tout au fond avec l’écume ou la couche de graisse. En effet, même si la couche de graisse dépasse les 50% de la fosse, cela ne veut pas dire qu’il faudra la vidanger.

Quels sont les étapes à suivre lors de cette opération ?

Nous avons vu plus haut que les bactéries sont des éléments essentiels dans le système de purification d’eau dans une fosse septique. De ce fait, lors de la vidange de la fosse, il faut veiller à ne pas éliminer les bactéries.

La première étape de la vidange d’une fosse septique est la préparation de la fausse. Cette étape vise à rendre l’accès à la fosse facile. L’on prend soin d’enlever les végétations ou les déchets qui obstruent l’accès à la fosse. Plus l’accès à la fosse est difficile, plus la vidange prendra du temps, donc elle reviendra plus chère.

Il se pourra aussi que des plantes ou des arbustes rendent l’accès impossible. Dans ce cas, la vidange devra se faire à distance, grâce à un tuyau. L’on mesure donc la distance se trouvant entre la fosse et l’endroit où le camion de vidange sera stationné. Afin de gagner du temps lors de l’opération, l’on pourra aussi ouvrir tous les regards de la fosse bien avant le début de l’intervention.

L’on passe maintenant à l’opération de vidange elle-même. Elle se fera en 4 étapes bien distinctes. Tout d’abord, l’eau de la fosse sera aspirée et sera stockée. Une fois que tout l’eau a été aspiré, l’on procède ensuite à la vidange de la boue et de la graisse qui se sont déposées dans le fond de la cuve. Grâce à de l’eau claire, l’on prend soin de bien nettoyé les réseaux de canalisation.

Quand le nettoyage est terminé, l’on remettra dans la cuve dans l’eau qui a été stocké au tout début de l’opération. Au total, la vidange d’une fosse septique est une tâche qui prendra environ une heure et demie à deux heures, les étapes de préparations de la fosse n’étant pas comprises dans ce délai.

L’on se demande surement pourquoi il est nécessaire de remettre l’eau qui a été présente dans la fosse, et ne pas la remplacer par de l’eau propre. Eh bien, cette manœuvre vise à garder les bactéries qui servent à la fermentation, et au nettoyage de l’eau.

Ces bactéries assurent le fonctionnement de la fosse septique. Cependant, dans le cas où l’on a remplacé l’eau, il faudra réensemencer les bactéries. Dans ce cas, la fosse ne sera pas immédiatement opérationnelle.

  • Le faire soi-même ou faire appel à un professionnel ?

Vu ces étapes qui semblent être faciles à effectuer, l’on pourrait être tenté de faire soi-même l’opération de vidange de la fosse. Cependant, il est à savoir que c’est une opération qui est strictement réservée aux professionnels dans ce domaine.

En effet, l’article 15 de l’Arrêté du 07 Septembre 2009 stipule que l’entretien et les vidanges des installations d’assainissement non collectifs doivent être effectués par des professionnels agréés. Cela est due à des raisons de sécurité et vise à éviter d’éventuels risques sanitaires.

De plus, les matières qui ont été récupérées de la fosse devront être conduites à un endroit bien déterminé qui est l’aire de compostage pour le respect de l’environnement. C’est aussi une opération qui requiert des matériels spécifiques. Il est à remarquer que le non-respect de cet article est passible d’une amende de 75 000€ ainsi que d’une peine de prison de 2 ans.

Cependant, il faut savoir vers quels professionnels se tourner. Il faudra s’adresser soit au SPANC ou Service Public d’Assainissement Non Collectif, soit à une entreprise agréée par la préfecture de votre département.

  •  L’importance du certificat de vidange

Une fois que le vidangeur professionnel a terminé son travail, il doit impérativement donné un certificat de vidange aux propriétaires. Sur ce certificat devra apparaître le nom du propriétaire et l’adresse et le type d’installation d’assainissement.

Il devra aussi y avoir le nom du vidangeur, de la société ainsi que son contact professionnel. Comme l’opération doit être effectuée par une entreprise agréée, le numéro d’agrément de l’entreprise devra également y figurer. Comme ce certificat devra servir dans les futurs suivis, la date de la vidange y sera inscrite, de même que le volume de la boue ou de la matière prise en charge et de la destination de cette dernière.

  • A quoi va servir ce certificat ?

Lors du prochain contrôle de fonctionnement de la fosse septique, faite par le SPANC, ce certificat fera office de pièce justificative que la vidange a été faite dans les règles. De même, ce certificat est aussi nécessaire si un jour, la maison était proposée à la vente. Il sera garant de la conformité de la maison en matière d’assainissement.

Quel est le prix d’une vidange ?

A titre indicatif, le prix pour effectuer une vidange d’une fosse septique d’une maison à 5 chambres est compris dans une fourchette de prix de 150€ à 300€. Pour chaque mètre cube supplémentaire, il faudra rajouter environ 25€ jusqu’à 30€. Il est à savoir que le prix de l’opération dépendra également de la localisation de l’habitation.

Le prix sera élevé pour les maisons situées en montagne ou pour celles qui sont isolées. En effet, plus la distance parcourue par les vidangeurs est important, et plus la facture augmentera. De même pour l’accessibilité à la fosse elle-même. C’est d’ailleurs pour éviter des frais supplémentaires que la première étape de la vidange de la fosse est la préparation de celle-ci ainsi que des endroits avoisinants.

  • Entretien de la fosse septique après la vidange

Il faut savoir qu’en plus de la vidange, vous devrez entretenir votre fosse septique de manière à prolonger sa durée de vie. Pour les fosses en plastique ou en PVC, il est conseillé de napper le sol de sable avant d’installer la cuve.

En plus de la vidange, il est aussi nécessaire de faire un curage systématique des canalisations pour éviter que ces dernières ne soient bouchées. Cette opération consiste à éliminer les tartres qui auraient tapissé toute la tuyauterie. Elle consiste également à décollé les déchets qui se sont agglutinés contre les parois de la canalisation, à savoir de la graisse, du sable, ou encore de la boue.

Quant au regard de bouclage, il doit être contrôlé au moins une fois par an pour vérifier le bon écoulement de l’eau qui y passe. Les fosses préfabriquées, quant à elles, sont aussi livrées avec des notices indiquant les détails à propos de l’entretien à faire. Il ne suffira donc plus qu’à les suivre.

Dans le cas où l’on n’a pas réutilisé l’eau usée de la fosse mais qu’on a décidé de remplacer par de l’eau clair pour la remplir après la vidange, il est possible de réarmer les bactéries qui activent la fermentation. Pour ce faire, l’on va se servir des produits qui se vendent dans le commerce, auxquels l’on ajoutera du yaourt périmé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s