Comment colmater une fuite d’eau sous pression ?

Lorsque le système de canalisation présente une fissure ou un trou qui laisse l’eau s’échapper, on a affaire à une fuite de tuyau. Ce type de mésaventure peut survenir à n’importe quel moment. Les causes d’une fuite de tuyau sont multiples.

Habituellement, ce genre d’imprévu a pour origine une mauvaise installation, la vétusté des tuyaux et raccords, ou encore la mauvaise qualité de la soudure. Une fuite peut également être causée par des chocs.

Généralement, une fuite d’eau sous pression est caractérisée par un puissant jet d’eau continu vers l’extérieur, avec une rapide propagation du liquide.

Afin d’éviter les dégâts matériels et les coûts de réparation, toute fuite doit être réparée de toute urgence.

Deux types de solutions existent pour réparer une fuite d’eau. Il y a les solutions temporaires dont on a recours en cas d’urgence et des alternatives définitives.

Les différentes solutions d’urgence pour colmater une fuite d’eau

  • Les solutions temporaires et le système « STOPKIT »

Elle figure parmi les solutions efficaces qui permettent d’arrêter une fuite d’eau sous pression. Ce concept innovant est certifié par «3X ENGINEERING ». Parfaitement adapté au colmatage sous pression, il peut être installé rapidement.

Spécialement conçu pour faire face à une fuite accidentelle de liquide ou de gaz, c’est le produit idéal pour obstruer une fuite en ligne de 10 millimètres de diamètre avec une pression de 80 bars. On peut aussi l’utiliser pour boucher des fuites en ligne de 50 millimètres avec une pression de 30 bars.

Pour refaire fonctionner rapidement une canalisation, il est conseillé d’utiliser « STOPKIT ». En effet, il se prête pour une réparation durable ou pour un temps limité. Ce système se caractérise par sa rapidité de montage et sa facilité de stockage. Il présente également l’avantage d’être très léger. Ce qui permet d’éviter une augmentation de poids du système de canalisation, tout en renforçant sa résistance dans le temps.

Le système « STOPKIT » fait preuve de solidité et d’une durabilité maximale, même en cas de sabotage. Grâce à un outil de centrage et à des positionneurs, son installation est rendu facile.  La bande est constituée par des fibres et ce sont ces dernières qui offrent une meilleure résistance aux variations de température et à la pression. Ainsi formée, la bande exerce une grande pression circulaire. Ce qui empêche l’eau ou le gaz de s’échapper.

  • La « Bande de Réparation de GEB » 

Ce tissu en fibre de verre enduit de résine polyuréthane permet de réparer durablement les fuites. Que ce soit pour colmater une fuite ou simplement pour réparer son tuyau d’arrosage,  la « Bande de Réparation de GEB » est la solution. Tous les types de fuite sur des matériaux rigides de forme cylindrique, qu’ils soient provoqués par des fissures ou par des trous, peuvent être stoppés par cette matière.

Cette bande est polyvalente. Elle présente des affinités avec de nombreux fluides comme l’eau de mer, l’eau de piscine ou l’eau de chauffage. Elle est également compatible avec les hydrocarbures comme l’essence, le gasoil ou le fuel.

Elle peut être appliquée sur n’importe quel matériau, du cuivre au bois en passant par la fibre de verre, l’inox et l’acier, sans oublier les matières plastiques comme le PVC ou le PVCC.

Pour ceux qui veulent entreprendre des travaux de réparation de leur piscine sans la vider, la Bande de Réparation de GEB permet une utilisation sous l’eau. Elle peut être activée jusqu’à un mètre de profondeur en immersion.

La Bande de Réparation de GEB présente une performance exceptionnelle. Elle peut résister en continu à une pression de 20 bars et à une température pouvant atteindre 125°C.

Avec ses 150 centimètres de longueur et 5 centimètres de largeur, cette bande convient très bien à des tuyaux de canalisation sous pression qui ont jusqu’à 50 millimètres de diamètre. On peut également l’utiliser pour réparer des canalisations sans pression, mais avec un diamètre plus important.

Pour son utilisation, la bande doit être plongée dans de l’eau pendant 10 secondes. Afin de bien faire pénétrer l’eau, on presse le rouleau immergé plusieurs fois. La bande est ensuite enroulée autour de la zone à réparer qui est nettoyée et poncée préalablement.

  • Le mastic antifuite 

Ce type de produit est réputé pour sa forte résistance aux températures élevées. De plus, il s’applique facilement aux métaux et à de nombreuses matières synthétiques comme le PVC. Pour colmater une fuite de manière très rapide, certains modèles peuvent être appliqués sur une zone humide ou sur un tuyau qui fuit. Ces modèles sont utilisables même par temps de pluie. Il suffit d’appliquer et de bien étaler le mastic sur le point de fuite pour obtenir une couverture parfaite et une bonne étanchéité.

  • Le ruban antifuite

Il constitue une autre alternative pour réparer les fuites. Ce ruban peut être appliqué sur une surface humide. Il présente une bonne résistance à une température de plus de 100°C. Le ruban antifuite s’adhère parfaitement à des supports en métal, mais aussi sur du plastique, de la fibre de verre, etc. Généralement, le ruban antifuite est caractérisé par une forte résistance à presque tous les fluides et aux produits chimiques. Il peut également résister à la pression très élevée des conduites d’alimentation. Enfin, son installation est simple et rapide.

  • La pâte à boucher 

Cette solution est efficace tout en étant rapide. La pâte à boucher est caractérisée par sa facilité d’utilisation, sa solidité et surtout, elle peut être utilisée sur presque tous les matériaux rigides. Les pâtes à boucher sont généralement constituées d’une résine époxydique et d’un durcisseur. Ce qui permet à la pâte, après son application, d’être très résistante après séchage à la chaleur, à la pression, ou encore sous l’eau en immersion totale.

Pour la préparer, on mélange dans des proportions égales la résine et le durcisseur. À la fin, on doit obtenir une pâte homogène qui présente une couleur uniforme.  Pour une application sur un tuyau sous pression, il est nécessaire de laisser la pâte se reposer 10 à 15 minutes avant utilisation.

En fonction du type de fuite qu’on va colmater, on peut réaliser l’opération, soit en bouchon ou en cordon. Pour accélérer le temps de séchage, on peut se servir d’un sèche-cheveux. L’utilisation d’une flamme ou d’un objet chaud est formellement déconseillée. Une fois que la pâte a séché, on peut la lisser, la poncer ou la peindre.

Les alternatives définitives pour colmater une fuite

La soudure constitue une solution qui permet de réparer définitivement une fuite sur une canalisation de cuivre. Elle s’avère être l’ultime solution durable.

Malgré le fait que la durée de vie d’un tuyau en cuivre dépasse plusieurs dizaines d’années, les conduites en cuivre peuvent se mettre à fuir, sans qu’on ne s’y attende pas.

Il est difficile de déterminer exactement les causes d’une fuite. Néanmoins, elle peut être causée par :

  • L’état de la canalisation. Habituellement, dans les conduits noyés dans une dalle, le cuivre devient poreux.
  • Une soudure de mauvaise qualité lâche à la longue.
  • Les « coups de bélier » : Ils concernent les installations sous forte pression. Ils apparaissent lorsqu’un robinet est fermé rapidement.

Une fois que la fuite est constatée, il est nécessaire avant toute chose de fermer l’alimentation générale en eau qui est habituellement localisée près du compteur. Puis, il faut procéder à la vidange des tuyaux. Pour ce faire, il faut tout simplement ouvrir tous les robinets de la maison. Des fois, l’installation possède un robinet de purge.

Il est également indispensable de débarrasser la zone de la fuite des impuretés, comme la rouille ou la graisse. Pour nettoyer et faire briller la zone de fuite, on utilise du papier émeri, une lime ou une brosse métallique. La partie à souder est ensuite enduite avec du décapant. Une fois que la zone de fuite est débarrassée de ses impuretés, on peut réaliser l’opération. Pour cela, on doit avoir à sa disposition un chalumeau et du fil d’étain.

Une canalisation qui fuit peut être soudée suivant deux techniques :

  • La soudure à froid

Habituellement, le soudage à froid est utilisé pour colmater des fuites minimes comme un tuyau percé. Cette technique consiste à faire fondre l’acier entre les deux matériaux à souder.

Au cas où la pièce à colmater est en plomb ou recouvert d’étain, une désoxydation au préalable avec une râpe fine est nécessaire. Par contre, si elle est recouverte de cuivre, pour la désoxyder, il vaut mieux faire usage d’une lime à métaux. Quoi qu’il en soit, la condition pour réussir un bon colmatage consiste à bien désoxyder le tuyau.

Si le trou qui a provoqué la fuite a un diamètre de moins d’un millimètre, il va falloir le creuser davantage. Ce creux va faire entrer efficacement le produit, tout en accentuant encore plus la désoxydation. Pour cette opération, on peut utiliser un grattoir  ou un  poinçon carré.

Lorsque la pâte de soudure est appliquée, il faut la laisser durcir 2 à 3 minutes, en gardant l’alimentation en eau fermée. C’est quand la pâte appliquée résiste à la pression de l’ongle qu’on peut rouvrir l’arrivée d’eau.

Pour plus de précaution, il faut lire attentivement la notice avant d’appliquer le produit de soudure.

  • La soudure au chalumeau

La soudure au chalumeau peut être réalisée selon le cas.

  • Cas 1 : La fuite est provoquée par un petit trou

Comme pour la soudure à froid, il faut premièrement élargir le trou. Au lieu d’utiliser une perceuse qui tourne à une vitesse beaucoup plus élevée, il vaut mieux se servir d’un foret à métaux. On doit ensuite débarrasser le pourtour du trou des oxydes qui le recouvrent avec un morceau de toile émeri.

Pour la soudure proprement dite, on commence par chauffer le tuyau jusqu’à le faire virer au rouge. Quand il est bien rouge, il faut retirer la flamme. Ensuite,  on passe l’étain sur la partie qui fuit. Sous l’effet de la chaleur, l’étain fond et va colmater la fuite. Après avoir fini de souder, on nettoie le tuyau.

  • Cas 2 : La fuite résulte d’une fente sur un tuyau en cuivre

Dans ce cas, le conduit d’eau doit être coupé de part et d’autre de la fuite. Dans le jargon professionnel, cette méthode est appelée « Soudure en fusion ».
Cette méthode est préconisée si la fuite est causée par la fragilité du tuyau. Ainsi, si on observe que la section du tuyau en métal est fine et altérable, il est nécessaire de la changer. Pour ce faire, il faut dévisser les colliers de fixation situés de part et d’autre de la fuite d’eau. Puis, on coupe la partie du tuyau à remplacer avec une scie à métaux.

Par rapport au tube usé, la coupe du nouveau tuyau de remplacement doit se faire avec une longueur inférieure à un centimètre.

Cette nouvelle section de tuyau doit être désoxydée avant son utilisation. Une fois en possession des deux manchons calibrés, on les débarrasse des oxydes dont ils sont recouverts.

Ensuite, on enduit les extrémités de la canalisation avec une pâte abrasive. Puis, on enfile le premier manchon au fond du tuyau. Par la suite, le deuxième manchon sera lui aussi enfilé. Pour finir, les colliers de fixation seront vissés.

  • Cas 3 : C’est au niveau d’un raccord que la fuite se produit

La soudure est alors appelée « soudure capillaire ». Ici, la fuite est due à une soudure mal fait au départ. Il faut donc procéder à la vérification des écrous de raccord. Le colmatage sera obtenu en resserrant le raccord.

Au cas où la fuite persiste, le joint qui est peut-être fatigué doit être remplacé. Pour le remplacer, il faut faire fondre la soudure si elle est à l’étain. Autrement, on doit la chauffer au chalumeau.

On doit toujours se souvenir qu’avant toute opération, la désoxydation du contour du raccord avec une toile d’émeri est nécessaire. Le raccord doit être ensuite recouvert d’une pâte décapante. Après un chauffage avec la partie bleue de la flamme du chalumeau, la base du raccord est soudée. Cette opération, si elle est parfaitement réalisée, va arrêter définitivement la fuite.

Une fuite d’eau, quelle que soit son importance, provoque des dégâts, tant matériels qu’humain. Elle doit donc être colmatée le plus vite possible avant qu’il soit trop tard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s