Qu’est-ce que le béton imprimé ?

Le mot « béton » vient du mot latin « bitumen » qui veut dire bitume. Appelé « betum » en vieux français, le bitume est un mélange d’hydrocarbures et de substances organiques diverses.

Le terme  « béton », lorsqu’il est utilisé seul, sert à appeler le béton hydraulique qui est un composé formé de sable, de ciment, de gravier et d’eau. Des adjuvants et/ou d’autres produits d’addition y sont éventuellement ajoutés.

Par lui-même, le béton est un matériau de structure. Il est très apprécié pour sa résistance mécanique, surtout à la pression. Jusqu’au XIXe siècle, ère où le béton armé n’était pas encore inventé, son utilisation était uniquement réservée aux fondations.

En matière de construction, le XXIe siècle est marqué par le développement d’édifices de plus en plus grands et de plus en plus imposants.

Grâce aux recherches entreprises dans le domaine du bâtiment, de nombreux types de bétons ont vu le jour. Parmi cette multitude, on note le béton décoratif qui est actuellement en vogue, aussi bien chez les particuliers que pour les entreprises et les industries.

Le béton décoratif est particulièrement conçu pour les sols et la douche par exemple. Les espaces aquatiques ou les grandes surfaces de type commercial peuvent également être habillés avec ce type de revêtement.

Rappel des différents types de bétons décoratifs

Généralement, trois grands types de bétons décoratifs sont proposés aux clients :

  • Le béton lissé 

Le béton lissé est caractérisé par d’exceptionnelles qualités de résistance et une facilité d’entretien.

Pour son aspect design, le nombre de particuliers, ainsi que les aires commerciales qui l’ont adopté ne cessent d’augmenter.

Ce type de béton peut être utilisé pour revêtir un sol usé par l’âge ou pour réaliser des travaux de rénovation.

Il permet également de créer une atmosphère sobre et relaxante s’il est utilisé à l’intérieur d’une maison ou d’un appartement.

  • Le béton désactivé

Habituellement, le béton désactivé, aussi appelé parfois béton lavé, est utilisé pour les espaces extérieurs. On le retrouve très souvent dans des allées, aux bords des jardins ou dans des espaces urbains variés, dont les parcs, les places publiques ou les aires piétonnes.

Toujours rugueux au toucher, le béton désactivé est facilement reconnaissable à l’œil nu.  Ce type de béton décoratif est constitué de graviers assemblés et fixés les uns aux autres. Son aspect est reconnaissable facilement à l’œil nu.

Avec une large gamme de couleurs et de textures, plusieurs modèles sont disponibles.

Ses caractéristiques thermiques permettent une utilisation pour des sols extérieurs.

De par son aspect granuleux, le béton désactivé est anti-dérapant. Il est résistant aussi bien à la chaleur qu’à l’humidité.

Pour différencier le béton désactivé d’un béton classique, sachez que pour ce dernier, les graviers se trouvent à l’intérieur du matériau. Par contre, les graviers et les cailloux apparaissent en surface pour un béton désactivé.

  • Le béton imprimé 

Le travail sur le ciment mélangé à l’eau a permis de transformer une masse de béton en œuvre d’art. De ce travail est né le béton estampé ou béton imprimé.

L’utilisation du béton imprimé permet de faire apparaitre des motifs,  des couleurs, ainsi que des dessins bien détaillés. C’est quand le béton n’a pas encore pris, c’est-à-dire qu’il n’est pas encore sec, que la pose et l’impression de l’empreinte sont possibles.

Le terme « empreinte » désigne le motif qui va être incrusté sur la chape de béton.

Le client définit l’aspect esthétique du béton imprimé de son choix sur un catalogue. Celui-ci offre une infinité d’empreintes, qui vont des rosaces aux différentes formes géométriques, en passant par des fissures au look naturel. Le béton imprimé peut aussi être utilisé sur des murs.

Il est également possible de choisir une couleur avec le béton imprimé. En effet, l’utilisation des durcisseurs colorés permet de modifier les teintes du béton.

Définition du béton imprimé

Aujourd’hui, Le béton imprimé est devenu une tendance dans le secteur de la construction en Europe. Il a été lancé sur le marché depuis 30 ans déjà.

Avec le béton imprimé, il est possible de réaliser des sols décoratifs à la fois résistants, durables et colorés, grâce à une large gamme de couleurs et de textures.

Les bétons sont devenus, grâce aux qualités esthétiques et aux possibilités créatives qu’ils offrent, des matériaux essentiels du cadre de vie pour le confort et le bien-être de tous.

Contrairement aux dalles de béton classiques qui permettent d’obtenir une finition très lisse,  le béton imprimé offre un relief ou des effets très variés, comme des rosaces, de la pierre de bois, etc.

Un choix très varié de motifs, qui va des plus simples aux plus complexes, sont proposés sur le marché.  Les gammes les plus classiques sont constituées par les effets moellons en pierre de taille ou roche naturelle. L’imitation plancher bois figure parmi les modèles plus tendances proposés.

Ainsi, le béton imprimé permet d’imiter plusieurs matières naturelles y compris la brique. En plus de ce caractère esthétique et élégant, le béton imprimé, par rapport aux autres matériaux, présente un rapport qualité prix très attrayant.

Sa résistance face aux intempéries, à l’abrasion et au trafic sont tous autant de facteurs qui font que le béton imprimé est très apprécié. Quant à son entretien, il suffit d’appliquer un traitement de finition et ça suffira amplement.

Le béton imprimé est obtenu par l’utilisation d’une technique de revêtement extérieur. L’application d’empreintes en relief est réalisée sur une surface de béton fraîchement préparé et qui contient des fibres de résistance.

Pour leur permettre de laisser une empreinte, les motifs incrustés, appelés « pochoirs », sont enfoncés dans la chape. C’est à partir de cette technique que le béton obtenu (le béton imprimé) est également appelé « béton empreinte » ou « béton pochoir ».

Comment poser du béton imprimé ?

Que ce soit pour une nouvelle création ou pour la rénovation d’un sol, la pose du béton imprimé s’effectue en plusieurs étapes :

  • Étape 1 : La préparation du chantier

Cette première étape consiste à préparer le support qui va recevoir le béton. Pour commencer, la surface à bétonner doit être délimitée.  Pour ce faire, il faut utiliser des planches de bois. Ensuite, pour une assise saine, il faut procéder au décaissage et à la stabilisation du sol. En effet, la surface doit être plane et plate.

  • Étape 2 : Le coulage du béton

Généralement, le béton est constitué par un mélange de ciment, d’eau, du sable et de granulats qui, dans la majorité des cas, sont des graviers, des galets ou des pierres. Pour de grosses quantités, il est nécessaire d’utiliser une bétonnière.

Pour permettre au béton de se déformer sans casser, pour limiter aussi sa fissuration et pour lui donner une solidité face à l’abrasion, il faut qu’il contienne des fibres de résistance. Lors du coulage de la chape de béton fibré, il faut que la surface soit lisse et bien aplanie.

  • Étape 3 : L’application des durcisseurs

Pour rendre le béton plus résistant en surface, il faut procéder au saupoudrage des durcisseurs lorsque l’aire délimitée est recouverte de béton. Cette opération doit être réalisée à la main. En plus du renforcement de la résistance du béton, le saupoudrage va lui donner la coloration choisie. A ce stade, il est nécessaire de réaliser un nouveau lissage de la chape.

  • Étape 4 : Le saupoudrage d’un agent démoulant

Le démoulant a pour rôle d’éviter que les empreintes ne se collent pas au béton. Le saupoudrage sur toute la surface du béton se fait à la main.

  • Étape 5 : La réalisation des empreintes

Pour cette opération, il faut utiliser un pochoir. Pour réaliser les empreintes, il faut presser les moulages dans la chape encore fraiche puis les retirer avant que cette dernière ne sèche complètement.

  • Étape 6 : Le nettoyage du béton

Pour éliminer l’agent démoulant et enlever les aspérités, il faut nettoyer le béton avec de l’eau à haute pression, puis, laisser la chape se sécher pendant 24 heures.

Pour finir, de la résine anti-tâches et un vernis de protection seront pulvérisés sur la dalle.

Quelles sont les caractéristiques  du béton imprimé ?

La principale caractéristique qui permet de différencier le béton imprimé des autres bétons décoratifs est que c’est uniquement la pression d’une empreinte sur du béton fraichement coulé qui permet de l’obtenir.

Parmi les nombreux avantages que cette technique offre à ses utilisateurs c’est son extrême résistance au passage des véhicules lourds.

Le béton imprimé présente les quelques caractéristiques suivantes :

  • Le béton imprimé est unique car c’est le seul béton qu’on peut personnaliser à souhait.
  • Il offre un effet visuel esthétique et harmonieux avec une  qualité de finition exceptionnelle.
  • Les possibilités décoratives qu’il présente sont illimitées.
  • Il résiste très bien aux rayons ultraviolets. Et même avec le temps, ce béton ne se décolore pas.
  • Il ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Il suffit de le laver en utilisant des jets d’eaux.
  • Ce type de béton possède une très longue durée de vie.
  • Les empreintes incrustées sur le béton lui donnent une rugosité qui le rend antidérapant.
  • Avec le béton imprimé, il n’y a pas de problèmes de ruissellement ou d’infiltration car il absorbe l’eau.
  • il présente une très grande résistance aux chocs, aux changements de température, à l’abrasion et aux intempéries. Il est aussi insensible à la corrosion, la décoloration, ainsi qu’aux acides et aux tâches. Il résiste également à la compression.
  • S’il est posé dans les règles de l’art, le béton imprimé ne se fissure pas.
  • Avec une surface de 40 à 80 mètres carrés réalisée par jour, sa pose est relativement rapide.
  • Là où le béton imprimé est placé, la mousse et les mauvaises herbes ne poussent pas.
  • La circulation et le stationnement de tous types de véhicules sont facilités avec la surface carrossable qu’il offre.
  • Sa très forte résistance et sa durabilité vient du fait qu’il présente une surface 7 à 9 fois plus dure qu’un béton traditionnel.
  • Il peut même être réalisé sur une chape déjà existante.
  • La résine de protection dont il est enduit le rend imperméable aux tâches de boissons, de détergents et surtout d’huiles. Les moisissures et les poussières n’ont aussi aucun effet sur lui.
  • Le béton imprimé ne s’affaisse et ne se tasse pas avec le temps. Il est monolithique.

Malgré l’existence d’un nombre important d’avantages, le béton imprimé présente quelques inconvénients :

  • En raison de la technicité requise pour obtenir un résultat régulier, il est vivement conseillé de faire appel au service d’un professionnel.
  • La réalisation du béton imprimé est très onéreuse.
  • Il faut prendre en compte certaines contraintes climatiques. En effet, des températures trop froides ou la pluie peuvent constituer un frein à la bonne réalisation du chantier.

Comment entretenir le béton imprimé ?

On l’a vu plus haut que ce revêtement de sol très tendance ne demande qu’un minimum d’entretien. Lorsque que c’est nécessaire, pour rincer, il suffit de le passer à un nettoyeur haute pression.

Pour garder le béton imprimé propre et protégé, en fonction du passage qu’il subit, il est conseillé de renouveler l’application d’une résine protectrice tous les cinq ans.

Pour ceux qui habitent près de la mer ou dans une zone soumise au gel, il est nécessaire de procéder à l’application d’un vernis répulsif à l’eau et au sel. Ceci permet de protéger durablement le béton imprimé.

Avec les différentes propriétés qu’il possède, le béton imprimé offre l’avantage de disposer d’un revêtement de sol unique.

La réalisation de ce type de béton est assez coûteuse mais la dépense initiale est largement compensée par sa durabilité. Pour un bon bricoleur, la pose n’est pas compliquée et assez abordable. Cependant, le béton doit être soumis à la norme P18-305.

Sachez que le prix de réalisation d’un béton imprimé varie en fonction de plusieurs paramètres, tels que la surface à recouvrir, les coloris choisis, les matériaux utilisés, ainsi que les finitions souhaitées et les prestations désirées.

Il est également bon à savoir qu’en général, les tarifs sont décroissants en fonction de la superficie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s