Quels sont les outils du menuisier ?

Comme n’importe quel travailleur expérimenté dans son domaine, le menuisier s’affaire dans un domaine en particulier. Il doit être en mesure d’effectuer quelques tâches en fonction de ce qui est demandé. Chaque tâche répond à des fins diverses.

Mais le but principal étant de réaliser un ouvrage généralement en bois massif dans une perspective de lui donner forme. La réalisation ne se fait jamais par magie. Car à côté des compétences et des années d’expérience, le menuisier a aussi besoin d’outils, et pas n’importe lesquels.

Un métier qui existe depuis très longtemps

Menuisier est un métier qui ne date pas d’hier. Étant donné que ce travail existe depuis des siècles, les techniques qui lui sont apparentées n’ont pas changé. Si aujourd’hui, nous voyons toujours des menuisiers à l’œuvre, les vrais tels qu’ils le sont et ayant de très bonnes compétences, utilisent toujours des techniques traditionnelles.

Ils sont alors en mesure de tailler des bois massifs à des fins précises en utilisant des outils spécifiques. Même avec la modernité, les outils doivent garder leur fonction d’origine. Ceci étant donc, les matières qui les composent peuvent être différentes mais dont tous les cas, elles doivent remplir leur fonction première.

Avec des outils spécifiques utilisés donc, certaines personnes ont tendance à mélanger le métier du menuisier avec celui d’un ébéniste. Le premier travail sur du bois massif alors que le second travail sur du bois (traité ou non) mais en ajoutant du bois précieux à l’ouvrage tout en travaillant l’ornement et le placage.

Il ne faut pas également le mélanger avec le charpentier qui, lui, travaille sur des pièces ou bois de dimensions importantes contrairement au menuisier.

  • Menuiserie métallique

Autrefois, avant la découverte du métal dans le sens propre du terme, on utilisait surtout du bois. Le travail de la métallurgie, après quelques années, a vite fait mettre en exergue ce que l’on appelle la menuiserie métallique. Le travail est le même que celui d’un menuisier traditionnel travaillant le bois mais sauf que c’est du métal. Il est alors normal de trouver des outils permettant de travailler le métal dans l’atelier de certains menuisiers.

Les outils modernes

Si on liste les outils du menuisier, elle serait assez longue. Le travail d’un menuisier n’est pas complètement défini en une seule tâche. En fonction du  résultat recherché et du bois massif en main, les travaux à effectuer varient considérablement. Avec les évolutions et l’amélioration des outils, il existe maintenant des outils plus modernes. On parlera surtout d’outils mécanisés ou encore ceux à base de matières plus résistantes :

Arrache-clous : La panne d’un marteau est toujours celle que l’on utilise quand on n’arrive pas à extraire le clou. Mais quand elle ne fait pas l’affaire surtout si on fait face à un gros clou, le menuisier utilise l’arrache clou qui est plus efficace. Même en étant un expert, le menuisier devrait toujours mettre un gant lors de l’utilisation de ce genre d’outil.

Cisaille à métal : c’est une machine alimentée par électricité permettant de couper les rainures de 3 mm de larguer surtout dans le cas du métal en feuilles. Il y a aussi l’autre cisaille à métal en forme de pince permettant de couper le métal en feuille mince. Seul le calibre permet de faire la différence entre les deux.

Ciseaux à bois : ce sont des outils permettant de tailler les fibres du bois. Avec des têtes plates à dimensions variables, ils permettent d’obtenir des résultats très fins sur le bois. La manche peut être en bois ou en plastique et la lame doit être assez tranchante pour donner le résultat escompté.

Clé à molette : contrairement à la menuiserie d’antan, la menuiserie d’aujourd’hui fait appel à l’utilisation de boulons ou écrous en fer. Et pour les tenir, le menuisier utilise une clé à molette. Associée à la clé à molette, il y a aussi la clé à rochet (avec ou sans fil) dont la fonction est la même que la clé à molette mais pour des écrous de formes différentes.

Clinomètre : c’est un outil qui aide le menuisier à mesurer des angles par rapport à la ligne d’horizon. Il permet de ce fait d’avoir des résultats plus précis.

Cloueuse de finition : sert à clouer. Généralement, le menuisier en sert quand il ne veut pas trop forcer. C’est le chargeur doté de bandes de clous qui se charge de faire le travail.

Compas à calibrer : c’est un outil de calibrage de dimensions permettant de relever les épaisseurs et tous les diamètres sous tous les angles.

Couteau chauffant : il sert à couper comme n’importe quel couteau mais seulement il marche à l’électricité. il fait fondre rapidement la matière qu’il faut couper.

Les lames circulaires : utilisées avec les perceuses à colonnes, ces lames permettent de percer des trous dans le bois à des dimensions variables selon le kit acheté.

Grande scie à ruban : fixée dans l’atelier et non amovible généralement, elle permet de travailler le bois d’épaisseur importante. Elle sert à faire des coupes droites dans le bois.

Grattoir à peinture : ce genre d’outil sert à décaper la peinture présente sur du bois. Il est également utilisé pour enlever le vernis.

Les rapes et limes : il ne faut pas confondre ces deux outils. Le premier est utilisé pour remodeler le rebord d’un bois. Quant au second, il remplit la même fonction mais pour un matériau métallique. Pour ce dernier, il y a le plate, demie-ronde, ronde et triangulaire.

Le marteau : c’est sans doute un des outils les plus utilisé et le plus vieux. Il sert à enfoncer et à percuter les clous. Il peut aussi servir pour des morceaux de bois à bien mettre en place.

Nécessaire à soudure : il faut préciser que tous les métaux ne peuvent être soudés. Et c’est pour cela que le menuisier utilise ce que l’on appelle un nécessaire à soudure. Il sert à braser les métaux non ferreux.

Perceuse à colonne d’établi : c’est un outil servant à percer des trous dans le bois de dimensions variables. Avec la même fonction que la perceuse à colonne établi, il y a aussi la perceuse à colonne sur pied. Cette dernière est doté de pieds et prend en compte le métal et le plastique.

Perceuse visseuse : c’est un outil servant à visser et à percer en même temps. Les forets peuvent être variables en fonction du résultat recherché.

Petite scie à ruban : elle est fixée dans l’atelier et généralement non amovible. Il sert à faire des coupes droites sur diverses matières.

Les pinces : les pinces ont des rôles variables comme à tenir ou à maintenir en place un objet. On rencontre différents types de pinces comme une pince basique, pince à ressort, pince universelle.

Pistolet à colle chaude : il contient de la colle pour les matériaux. En parallèle, il y a aussi le pistolet à scellant, pistolet à souder.

Les ponceuses : elles sont divisées en deux types : l’une pour le métal et l’autre pour le bois. Elles poncent pour permettre d’obtenir une surface complètement lisse et neuve. Elles peuvent être dotées de disques de dimensions variables. Dans certains cas, des menuisiers utilisent du papier vert pour poncer la surface des bois. Dans le cas des machines, on peut distinguer la ponceuse combinée à métal, celle de finition, celle rectangulaire et la ponceuse orbitale.

Rainureuse : c’est un outil très précis pour faire des rainures peu profondes dans lesquelles on peut insérer des bois et ainsi permettre de faire une clé entre deux pièces de bois.

Ruban à mesurer : c’est un ruban métrique à longueur variable.

Les scies : ce sont des outils pour couper la matière. On distingue la scie à guichet, celle à ruban moyenne, la scie circulaire, la scie radiale, la scie à métaux et la scie sauteuse.

Séchoir électrique : certains bois sont travaillés quand ils sont humides et ce pour des raisons parfois particulières. Pour qu’ils sèchent plus rapidement, le menuisier utilise le séchoir électrique. C’est une alternative de gain de temps pour que le bois sèche plus rapidement.

Les outils traditionnels et ceux de base

Faire une distinction entre outils modernes et outils traditionnels ne signifient pas que l’un passe avant l’autre. Cette distinction sert surtout à mettre en exergue les outils plus anciens (qui ont existé depuis longtemps) et ceux qui sont apparus que depuis peu soit aux alentours de l’évolution de l’industrie pour ce qui en est principalement de leur fabrication.

Dans la liste suivante, nous regroupons tous les outils qu’un menuisier utilise au minimum. Et ces outils sont les plus anciens mais présentés sous différentes formes au fil des siècles :

La table de travail : elle est plus ou moins considérée comme un outil car le menuisier ne peut travailler convenablement sans une table sur laquelle il peut travailler.

Les instruments de mesure : cette première catégorie se réfère à tout ce qui est lié de loin ou de près aux dimensions lorsque le menuisier effectue son travail. On y retrouve un mètre pliant, roulant, pied à coulisse, réglette et régler. C’est la précision du métrage qui les différencie.

Les outils de pose et de prise : cette catégorie regroupe tous les outils de base. On  y regroupe l’établi, ensuite nous avons les tenailles qui sont en fait des pinces. Et puis il y a le serre-joint.

Les outils de traçage : dans cette catégorie, les outils permettent de tracer et obtenir des lignes de mesures exactes tout en prenant en compte les angles. On y retrouve éventuellement le crayon, le compas, les équerres ( en onglet, fausse équerre et le triangle carré), la pointe à tracer et la grimachaille.

Les outils d’assemblage : ces outils permettent la mise en forme d’un objet donné pour des résultats de plus en plus concrets. On y retrouve une boite à recaler permettant des assemblages en onglet et le guilboquet appelé aussi trusquin d’assemblage.

Les outils d’entaillages : les entailles sont de formes et dimensions différentes selon les outils utilisés : bédane, bisaigüe, ciseaux, gouges (qu’il ne faut pas confondre avec les ciseaux, les gouges sont à taillant A arrondi) , guimbarde et herminette.

Les outils de frappe : ce sont tous les outils servant à frapper des parties boisées ou métalliques dans n’importe quelle autre partie. On y regroupe les maillets à grosseurs variables  et les marteaux. Ces derniers sont les plus utilisés et peuvent faire enfoncer n’importe quel autre outil du moment qu’il est assez résistant.

Les outils de sciage : ce sont des outils permettant de couper et découper le bois ou les parties du bois selon diverses formes et selon les longueurs recherchés. Dans cette catégorie, on retrouve les différents types de scies mais en même temps on y retrouve aussi les tronçonneuses qui sont plus puissantes. Ces dernières peuvent être électriques ou à moteur à explosion.

Les matériaux travaillés par le menuisier

Faire une ébauche des matériaux travaillés permet tout autant de distinguer les principaux outils à utiliser. Universellement, qui dit menuisier dit une personne travaillant le bois massif mais il peut aussi travailler sur d’autres matériaux. D’ailleurs le bois est le plus ancien et c’est sans surprise qu’on le voit partout dans les ateliers de menuiserie.

Parmi les bois les plus exploités, on recense le bois d’œuvre, de menuiserie et les bois d’industrie. Mais dans tous les cas, ces bois peuvent être utilisés sous plusieurs formes : brut, transformé, combustible ou un bon moyen d’expression artistique. Mais même en étant toujours indétrônable, le bois compte maintenant des concurrents coriaces comme c’est le cas de l’alu, le fer, chaux, plaque de plâtre, verre, vitrage ou encore parpaing en bois massif.

Ceci étant, la fonction du menuisier demeure la même afin d’obtenir des résultats bien définis. La différence se situe seulement sur les outils utilisés car une scie pour bois ne peut être destinée pour le fer par exemple. C’est donc les matériaux en question qui définissent le type d’outil utilisé tout en tenant compte de leur robustesse et des résultats recherchés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s