Quelles sont les étapes de construction d’une maison ?

De nos jours, il est plus tendance de faire construire sa maison que de l’acheter clef en main. Il y a plusieurs raisons à cela. En premier lieu, cela revient moins cher que d’acheter un terrain nu et de demander à des artisans de prendre en charge la création de la résidence de A à Z. En outre, c’est le meilleur moyen pour vous assurer d’avoir une maison qui vous ressemble, et ce, dans les moindres détails.

Mais attention, la construction d’une maison peut prendre du temps. En moyenne, en fonction de la taille du bien en question, vous devriez attendre en général entre 9 et 12 mois, travaux de finitions compris, si vous faites appel à une équipe de professionnel sérieux. Il y a en effet quelques étapes obligatoires pour que le projet soit réussi et que le rendu soit parfait.

Choisir ses prestataires

La première étape dans la construction d’une maison est de bien choisir vos prestataires. C’est un projet d’envergure que vous ne pouvez pas réaliser seul.

  • Tout commence par l’architecte

Tout commence bien évidemment par le choix de l’architecte. Il importe de travailler sur papier avant le début des travaux afin d’en minimiser les coûts et d’être sûr du design de la future maison. Les plans d’un architecte permettent de guider les artisans plus simplement pendant toute l’étape de la construction.

  • Pourquoi se passer d’une entreprise de construction tout-en-un ?

Par contre, on vous conseille vivement de vous passer des services d’une entreprise de construction tout-en-un. Ces dernières majorent souvent leur prix. Il est plus modique de faire appel à un maître d’œuvre indépendant et à des artisans différents pour chaque étape de la construction. La différence se chiffre en plusieurs dizaines de milliers d’euros selon la taille du chantier.

  • Comment choisir son maître de chantier ?

Pour choisir votre maître de chantier, vous ne devez pas uniquement vous baser sur le devis qu’il propose. Vous devez avoir un professionnel sérieux, en qui vous pouvez avoir confiance et qui est doté de plusieurs années d’expérience en construction immobilière.

  • Des artisans différents pour chaque étape de la construction

Et bien évidemment, pour chaque artisan, vous devez choisir des experts dans leur domaine. Un maçon de proximité pour les fondations et les murs de la maison ; un chauffagiste expérimenté pour l’isolation et le chauffage ; un électricien de qualité pour les branchements électriques, etc.

Les démarches administratives

Qui dit projet de construction entend aussi démarches administratives. Les demandes auprès de la mairie peuvent survenir avant et après la réalisation des chantiers.

  • ­ Demande de permis de construire : quand est-ce utile ?

Avant de commencer à construire, vous devez obtenir un permis de construire. Cet aval de la Mairie est nécessaire pour tous travaux de plus de 40m2 au sol. La demande peut être faite par votre maître d’ouvrage et peut prendre quelques semaines. Un certificat d’urbanisme vous sera délivré par la mairie gratuitement et ce document sera valable 18 mois.

  • Des démarches administratives à la fin du chantier

Avant la livraison de votre construction, vous devez également faire une demande de fin de chantier à la mairie. Ce document sera livré en plusieurs exemplaires : un pour le maître d’ouvrage, un pour les archives de la mairie et un pour le propriétaire de la maison. Il est délivré uniquement sous présentation d’un DPE.

Le terrassement du sol

Les travaux de construction d’une maison ne commencent véritablement que dès le terrassement du sol.

  • Quelle importance ?

Il s’agit d’une démarche qui consiste à aplanir le terrain. C’est le gage de la stabilité et de la robustesse ainsi que de l’esthétisme de la maison.

Sachez qu’au rayon des agences immobilières, vous pouvez avoir des terrains prêts à construire. Ce sont des propriétés qui ont d’ores et déjà été terrassées. Le m2 coûtera dans ce cas un peu plus cher.

  • Comment faire ?

Si vous avez opté pour un terrain classique, vous aurez besoin de machines pour le terrassement du sol. Cela vous fera gagner du temps que si vous avez procédé manuellement à l’aplanissement. C’est surtout nécessaire si vous avez un terrain de grande taille.

Les fondations de la maison

Le terrain est plat ? Il est temps de s’attaquer aux fondations de la maison. Ce sont les bases de la robustesse de votre résidence et de sa capacité à résister aux vents et aux intempéries. Cette étape peut prendre quelques semaines. Mais c’est l’une des plus importantes.

  • Quelle profondeur ?

Il existe plusieurs types de fondation pour une maison. Tout dépend notamment de la taille de la construction à venir et du type de sol de base.

Si vous avez un terrain assez stable, et une maison qui n’embarque pas plusieurs étages, ce n’est pas la peine d’investir dans des fondations de plusieurs dizaines mètres de profondeur. Mais pour être sûr de la stabilité de la construction, de 2 à 5 mètres sera nécessaire.

Pour les terrains assez sableux ou les constructions de grande taille, optez pour des fondations profondes, c’est-à-dire au minimum 6 mètres.

  • Quel matériau utilisé ?

Pour les fondations de la maison, le béton est une valeur sûre. Créer des coffrages en métal et en bois. Utilisez également des parpaings ou des blocs de pierre. Le temps de séchage peut prendre plusieurs jours. Tout dépend de l’épaisseur du béton utiliser.  

La création des fondations de la maison est de la prérogative d’un maçon. Pour accélérer la construction, faites appel à une équipe de 5 à 10 personnes en moyenne.

  • Un soubassement ou non ?

Après la fondation de la maison viennent les soubassements. Ce n’est pas une étape obligatoire. Néanmoins, ce peut être une bonne idée afin d’optimiser la superficie habitable de la maison. Quand on parle de soubassement, il est le plus souvent question de sous-sol. Le sous-sol joue également un rôle important dans l’isolation de la maison.

Vous pouvez également vous servir des soubassements de la maison pour installer les vides sanitaires. C’est notamment conseillé pour les terrains en pente. Pour ce genre de travaux, vous devez faire appel à des experts.

Les murs et les systèmes d’ouvertures de la maison

À partir de cette étape, votre construction commence à prendre forme. Il est temps de s’atteler aux murs et aux systèmes d’ouvertures de la maison.

  • À confier à un maçon ?

Pour la construction proprement dite, vous devriez faire appel à un maçon. Il saura reporter les mesures données par l’architecte et respecter les emplacements des fenêtres et des portes. Les maçons sont familiarisés avec les normes en vigueur dans la construction immobilière. De quoi vous garantir une résidence sûre.

  • Choisir le bon matériau

Pour les murs, vous avez le choix entre le béton, les briques ou le bois. Tout est une question de goût. Généralement, les murs porteurs sont faits de béton pour un maximum de sécurité. Pour les maisons classiques, les briques sont les matériaux idéaux. Pour les maisons en montagne, le bois peut aussi être une bonne idée.

La performance énergétique de ces matériaux ne se vaut pas. Le bois est plus à même de garder la chaleur. De quoi vous garantir un maximum de confort en hiver. Néanmoins, dans les grandes villes, sachez que les murs en béton sont plus plébiscités.

  • La couverture de la maison

 Après les murs, vient indubitablement le toit pour une mise en étanchéité hors eau et hors air de la maison. Le style de la charpente sera défini en amont sur les plans de construction. Mais pour la couverture vous avez le choix entre les tuiles, les ardoises, le shingle, les plaques en métal ou en PVC, voire un toit végétal.

  • Focus sur l’isolation

Pour le confort, et ce, peu importe le matériau que vous souhaitez utiliser, vous devez penser à l’isolation des murs et des systèmes d’ouvertures. Pour les portes et les fenêtres, il vous suffit d’investir dans des accessoires étanches et obéissants aux normes en vigueur d’étanchéité. Pour les murs, vous avez le choix entre les différents types de laines.

L’isolation touche également la toiture de la maison. Tout dépend justement si vous avez envie d’aménager ou non les combles. Dans le premier cas, vous allez devoir utiliser le même isolant que dans le reste de la maison. Dans le cas contraire, la méthode du soufflage est recommandée. Certes, cela vous fait perdre quelques m2 sous comble, mais l’isolation sera plus minutieuse.

On peut catégoriser les types d’isolation de la maison en deux :

  • L’isolation par l’intérieur qui vous fait perdre quelques m2 au sol. C’est la plus utilisée. Elle consiste généralement à placer la laine de verre entre les murs et les revêtements.
  • L’isolation par l’extérieur qui n’est pas très réputé à cause de sa cherté. Il s’agit de placer des isolants à l’extérieur des murs.

Les travaux de finition

Votre maison est entièrement terminée. Du moins, c’est le cas pour l’extérieur de la construction. Afin que l’intérieur soit confort et conforme, vous devez maintenant vous lancer dans quelques travaux de finition.

  • Les travaux de canalisation

Il faudra réaliser des travaux de canalisation et de distribution d’eau. Le plombier se chargera également de l’installation du vide sanitaire.

Les robinetteries, les équipements de cuisine et de la salle de bain, et même la mise en place des systèmes d’arrosage automatique sont de la prérogative de cet artisan.

  • Les branchements électriques

Il vous faudra également vous lancer dans quelques branchements électriques.

Il importe de souligner que l’installation électrique de votre maison nécessitera des révisions régulières annuelles.

  • Le choix des revêtements de sol et de mur

Ce n’est qu’après ces démarches que vous allez pouvoir vous attaquer aux revêtements de sol et des murs. Ainsi, vous pourriez cacher les raccordements sous ces matériaux pour un rendu plus chic dans vos espaces intérieurs.

Une valeur sûre en matière de revêtement de sol et de mur, et ce, dans toutes les pièces de la maison serait d’opter pour le carrelage. Le carreau est non seulement design, mais aussi facile à poser et à entretenir. Le seul petit inconvénient est qu’en hiver, vous aurez besoin d’un peu plus de chauffage pour compenser le froid apporté par ce type de revêtement. Pour une rendu plus design vous pouvez partir sur un format 60×60 et une pose en diagonale.

Vous avez plusieurs alternatives de revêtement possible. Sur les murs, par exemple, vous pouvez vous contenter de quelques travaux de peintures ou des papiers peints. Sur le sol, il reste les parquets, les stratifiés, et le béton ciré. Tout est une question de goût et de budget.

  • Les travaux de peintures

Pour l’extérieur de votre maison, place à des travaux de peinture. Pour ce faire, vous aurez besoin de peintre en bâtiment. Le choix de la couleur est laissé à votre entière discrétion. Néanmoins, il faudra non seulement investir dans des peintures haut de gamme, mais aussi des peintures à l’huile. Ces dernières sont plus faciles à entretenir.

Sache que vous pouvez aussi peindre les tuiles de votre toit si l’envie vous en prend. C’est une technique parmi tant d’autres afin de prévenir la prolifération des mousses.

  • L’agencement

Enfin, il ne reste plus qu’à agencer votre espace comme bon vous semble. Ici, plus besoin d’un expert. Pour vous sentir chez vous et apprivoiser les différentes pièces de la maison, faites parler votre créativité.

Attention cependant, pour une décoration d’intérieur réussie, vous devez utiliser la même ligne directrice dans chaque pièce de la maison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s