Tout savoir sur la porte à galandage

La porte à galandage gagne de plus en plus de place dans nos intérieurs. Choisi pour son côté esthétique ou pratique, ce type de porte ira bien avec tout style de maison : moderne, vintage, rustique, … Dans cet article, nous verrons tout ce qui concerne la porte à galandage à savoir les variantes existantes, et même son installation.

Les différents types de portes coulissantes

La porte à galandage fait partie de la catégorie des portes coulissantes. Si l’on se penche un peu sur l’origine de ce type de portes, l’on verra qu’il date déjà du premier siècle de notre ère. En effet, les premières traces de portes coulissantes ont été découvertes dans des sites archéologiques à Pompéi, en Italie. Et jusqu’à présent, les portes coulissantes sont encore en vogue, après diverses améliorations au fil du temps.

L’on peut classifier les portes coulissantes en 3 catégories, qui sont les suivantes :

  • La porte coulissante sur rail

Ce modèle s’utilise le plus souvent pour les vérandas, ou les portes de sortie d’une pièce vers l’extérieur. Dans ce cas, le rail en métal se trouve fixé sur une face de cloison. Pour des raisons d’esthétique, ce rail peut se situer à même le sol pour être plus discret. Mais il peut très bien être visible dans son renfort qui est légèrement rehaussé. La fermeture de la porte peut se faire grâce à un cylindre de sécurité, pareillement que sur les portes normales.

  • La porte levante-coulissante

Cette porte possède à peu près les mêmes fonctionnements que le premier type. Cependant, au lieu d’être ouverte à l’aide d’une poignée, elle sera actionnée par un levier. L’avantage de ce type est qu’il possède une excellente étanchéité face au vent. De plus, il est plus sécuritaire. En effet, quand on actionne le levier, les volets vont se soulever et permettre l’ouverture de la porte. Et lorsque l’on abaisse le levier, les rails seront coincés.

  • La porte coulissante à galandage

La particularité d’une porte à galandage est que la structure métallique est incorporée dans les cloisons. De ce fait, la porte disparaît complètement quand on l’ouvre.

Description de la porte à galandage

DCF 1.0

Comme pour toute porte coulissante, la porte à galandage de un ou plusieurs panneaux qu’on appelle vantail. Les vantaux peuvent être en bois, en double vitrage ou encore en aluminium, selon le type de matériaux choisi. Ces panneaux se déplacent sur un rail métallique pour disparaître complètement dans les murs. C’est ce qu’on appelle châssis à galandage. A la fin des rails, l’on installe des butés ou un amortisseur de fin de course pour éviter un choc brusque lors de l’ouverture d’un vantail.

Il est à remarquer que le châssis d’une porte à galandage est fait sur mesure pour chaque porte. En effet, la larguer de ce dernier sera au moins égale à la somme des largeurs des vantaux (un ou deux vantaux). Et pour assurer la solidité, le châssis est généralement fait en acier inoxydable ou en acier galvanisé vu que c’est lui qui va supporter tout le poids de l’ensemble (simple vantail ou double).

L’épaisseur de l’acier dépendra du modèle ou de la marque de porte que l’on a choisie. Il faut juste noter qu’un châssis bien rigide facilite le montage et l’installation de la porte. De plus, cette épaisseur joue sur la qualité et peut garantir la protection de la porte en entier. Il est aussi possible que les rails d’une porte à galandage se trouvent en haut, en bas, ou les deux à la fois selon la conception de la porte.

Quant aux dimensions des panneaux, elles varient généralement entre 0,60 mètre à 2,50 mètres. Mais l’on peut aussi demander des dimensions supérieures aux constructeurs. Si vous souhaitez avoir deux vantaux sur une même porte, le mieux est d’utiliser des panneaux de petites dimensions (0,60 mètre par exemple).

Dans ce cas, l’on pourra se servir d’un kit d’ouverture de porte synchronisé pour que les deux panneaux s’ouvrent en même temps lors d’un seul mouvement (avec une seule main par exemple). La porte à galandage peut aussi être équipée d’une fermeture automatique.

De ce fait, la porte pourra se refermer d’elle-même. L’on peut même utiliser un système appelé « soft close » sur ce type de porte. Ce système assure un confort acoustique, et joue aussi le rôle d’amortisseur lors de la fermeture des portes. Cependant, il faudra tenir en compte que l’installation de ce système est assez couteuse.

Quels sont les avantages d’une porte à galandage ?

males-2339843_1280(12)

Bien évidemment, l’on ne va pas opter pour un type porte en particulier sans connaître ses avantages avant. Le premier atout de ce type de porte est l’esthétique. En effet, c’est un système très discret vu que la porte s’escamote en totalité dans l’épaisseur des murs. C’est d’ailleurs pour cela que l’on appelle aussi les portes à galandage des portes escamotables.

Une fois qu’elle est ouverte donc, l’on aura l’impression qu’il n’y a même pas de porte car elle se fait totalement oublier. Elles sont très prisées par les architectes modernes actuellement car celles de grandes tailles peuvent même faire office de cloison entre deux pièces. En tout, c’est une solution innovante qui ne manquera pas d’apporter un peu de modernité chez soi au lieu d’adopter les portes traditionnelles.

Il est à savoir que ces portes peuvent se présenter sous plusieurs formes. L’une des formes les plus appréciées est la forme arrondie. Cette porte s’adapte parfaitement aux parties recourbées d’un mur. Elle se fondra avec harmonie avec la géométrie de la pièce. Ce système est surtout utilisé dans pour les portes de cabines de douches.

Pour les petites espaces aussi, ces portes sont une vraie trouvaille vu qu’elles n’occupent pas de places lors de l’ouverture. Contrairement aux portes traditionnelles dont les battants prennent une place au moins égale à 1 mètre carré (en fonction de la largeur de la porte).

Elles libèrent complètement le passage des battants. Cette porte optimise donc l’utilisation de l’espace sans devoir faire d’importants aménagements. De mêmes, elles offrent la possibilité d’installer des meubles des deux côtés de la portes, sur les murs adjacentes. L’on pourra se servir de ces espaces pour les étagères à bibliothèque ou encore pour des espaces de rangement divers. Au minimum, l’on aura gagné 80 cm carré d’espace utilisable.

Les châssis des portes à galandages sont aussi adaptables à toutes les dimensions de porte que l’on souhaite. Dans les dimensions standard, ils possèdent des largeurs de 60 cm, et pouvant aller jusqu’à 4 mètres. Ils peuvent aussi accueillir jusqu’à 8 vantaux. Cela fait donc des portes à galandages des solutions idéales pour isoler les pièces de grandes dimensions.

L’installation d’une porte à galandage peut se faire dans une nouvelle construction. Pareillement, c’est aussi faisable dans le cadre d’une rénovation. Cependant, pour l’installation est plus facile dans une construction neuve. De plus, les murs seront moins épais dans ce cas, et permettent donc un gain de place non négligeable.

Si l’on regarde du côté des utilisateurs, l’on peut dire qu’une porte coulissante à galandage permet une circulation plus fluide. De même, il est mieux adapté pour les personnes à mobilités réduites.

  • Quels inconvénients présente ce type de porte ?

Le premier désavantage de ce type de porte est que le coût est plus important par rapport à celui d’une porte traditionnelle. En effet, l’aménagement est assez cher.  L’installation pour un châssis simple peut coûter dans les 350€ en moyenne. Ce prix peut varier en fonction du type de métal dont on se sert pour le façonner.

Pour une porte alvéolaire, le prix sera à partir de 100 €, tandis qu’il est aux alentours de 800 € pour un modèle en verre. A ce prix, il faudra ajouter ensuite le prix de la porte ou des panneaux. Les rails de la porte peuvent aussi s’encrasser.

Cela réduira considérablement la fluidité de l’ouverture des portes. Les rails nécessiteront donc un entretien régulier pour éviter ce genre de problème. L’isolation acoustique de ce type de porte laisse aussi à désirer. En effet, il est déconseillé d’installer ce type de porte pour les chambres à coucher pour éviter tout dérangement lié aux bruits extérieurs.

Comment installer une porte à galandage ?

  • Les outils et matériaux nécessaire pour l’installation d’une porte à galandage

Pour l’installation, l’on aura besoin en premier lieu du châssis de la porte. Ensuite, il nous faudra aussi des rails pour que la porte puisse coulisser. Il nous faut également les panneaux (en verre, en bois, ou autres). Pour la fixation des rails et du châssis, l’on aura besoin de colle ainsi que des vis à plaques de plâtres et des plaques de plâtres. L’on peut aussi se servir de colle spéciale plâtre pour les fixer au lieu d’utiliser des vis.

Pour des raisons de sécurité, il faudra toujours se munir de gants, de lunettes ainsi que de casque anti-bruit. Quant aux outils, il nous faudra un mètre, un niveau à bulle, une perceuse, une visseuse et un perforateur. Une pince coupante est aussi nécessaire pour découper les rails ;

  • L’installation proprement dite

Il est à savoir que l’installation d’une porte à galandage est à la portée de tout bricoleur. La première chose à faire est de faire le montage du châssis. On se sert donc du guide d’installation qui devra être livré avec le kit de porte. Afin de maintenir le châssis en place, il est nécessaire de bien fixer les barres d’écartement provisoires.

La deuxième étape consiste à faire un repérage de l’emplacement de la porte. On se sert d’un un cordeau à poudre pour tracer les repères au sol ainsi que sur le plafond. Grâce au niveau à bulle, l’on prend soin de vérifier les niveaux. Il faudra aussi planifier des points de fixation qui sont à installer tous les 50 cm. Une fois que le système de repérage est terminé, l’on peut maintenant couper les rails à l’aide d’une pince coupante.

Une fois les rails découpés, on peut maintenant les fixer au plafond, à l’aide d’un chevillage adapté au type de matériaux du plafond. On détermine ensuite l’emplacement du galandage. On positionne le châssis de galandage sur le sol et le plafond, tout en vérifiant qu’il soit bien droit et bien aligné aux repères que l’on a faits précédemment.

L’on perce les rails ensuite pour créer les trous de fixation. Ensuite, l’on fixe les rails au sol, à l’aide d’une visseuse. L’on utilisera une mastique pour les fixations au sol dans le cas où l’on a un chauffage au sol. Cela évitera la déperdition de chaleur par les trous que l’on vient de percer.

L’on borde ensuite le châssis d’un montant vertical pour en assurer la solidité. De même pour les parties hautes, qui seront renforcées par un rail horizontal. L’on vient ensuite poser les plaques de plâtres sur les ossatures. Ces plaques vont servir de cloison et seront fixés à la colle tout d’abord. Ensuite, avec des vis à plâtre, l’on viendra renforcer les fixations.

Après avoir créé la cloison, l’on passe maintenant à l’installation de la porte. Il est à savoir que les portes à galandages sont munies de charriots qui les permettent de coulisser sur les rails. L’on installera donc ces chariots dans la partie haute des rails de coulissement. Il est à savoir que ces ossatures possèdent un sens de pose bien défini. Il faudra donc bien les respecter pour éviter que la porte ne se coince.

On engage ensuite les rainures du bas de la porte sur le guide qui est fixé au sol. Elle sera ensuite ramenée à la verticale afin d’être relié à la tête de charriots se trouvant sur les rails supérieurs. L’on vérifie ensuite l’alignement de la porte avant de la fixer complètement. Il est nécessaire de laisser un jeu de 10 mm en dessous de la porte lorsqu’on la fixe. Il est à noter que l’installation de l’ossature, ou du châssis peut se faire sur un sol brut ou un sol fini.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s