Tout savoir sur le faux-plafond

Un faux plafond dans votre intérieur : c’est une solution esthétique et pratique. Plus qu’une simple démarche design, l’installation d’un faux plafond apporte un peu plus de confort aux différentes pièces de la maison. Il joue en effet le rôle d’un isolant thermique et acoustique.

Pourquoi un faux plafond ?

Avant toute chose, il faut comprendre les avantages d’un faux plafond dans l’aménagement d’intérieur. En effet, cet accessoire présente bien plus d’avantages que de simplement mettre en valeur l’espace.

  • Une meilleure présentation de vos espaces

Le faux plafond sert essentiellement de  » cache-misère « . Il assure une meilleure présentation de vos espaces. Vous pouvez y cacher les câbles, les branchements de toutes sortes, les systèmes d’aérations, etc. Il peut même vous aider à cacher les petites imperfections de votre plafond.

Vous avez opté pour des éclairages d’ambiance à base de LED ? Le faux plafond vous facilitera les fixations de ces derniers. Non seulement vous pourriez cacher les branchements, mais découper la place des spots dans le plâtre ou le bois sera plus simple que de créer un emplacement sur du béton.

Vous pouvez personnaliser votre faux plafond comme bon vous semble. En fonction de la hauteur sous plafond disponible dans votre pièce, vous pouvez décider de le placer plus haut ou plus bas. Attention simplement à avoir le même niveau partout dans la pièce pour un rendu esthétique.

  • Un nouvel aménagement sans payer le prix fort

Envie de changer la décoration de votre maison sans payer le prix fort ? Le faux plafond est l’allié idéal. En installant cet accessoire, vous ne touchez pas à la structure même de votre pièce. La pose sera plus facile et plus rapide.

Dans le devis de poste d’un faux plafond, vous devez non seulement compter le prix des matériaux utilisés, mais également les honoraires des artisans qui s’occuperont du chantier. Les tarifs peuvent varier d’un prestataire à un autre. D’où l’importance notamment de les comparer.

Pour information, le prix d’un faux-plafond se négocie entre 20 et 250 euros environ du m2 selon le genre de matériaux utilisés.

  • Un isolant acoustique de qualité

En outre, le faux plafond est aussi un isolant acoustique de qualité. Il est à même d’absorber les bruits de bas et les chocs. Ce qui peut être gage de confort quand vous vivez avec des voisins bruyants.

Plus il est épais, plus les bruits s’atténueront. Dans la chambre de bébé ou la suite parentale, voire dans les pièces à vivre, cet accessoire est donc un must.

  • Un isolant thermique également

Même dans une maison individuelle ou dans les pièces aux derniers étages, installer un faux plafond semble être de mise. Et pour cause, plus qu’un simple isolant acoustique, ce dernier joue également le rôle d’isolant thermique. Il optimise la diffusion de chaleur dans toutes les pièces de la maison et facilite la rétention de la température. Ce qui impactera sur vos factures d’énergie.

À l’approche de l’hiver, l’installation d’un faux plafond est une démarche à prioriser. C’est un soutien indéfectible aux systèmes de chauffage pour garantir le confort de votre intérieur.

Quel matériau utilisé pour votre faux plafond ?

Sur le marché, il existe plusieurs types de faux-plafonds. Il vous faut choisir le meilleur, et notamment celui qui s’adapte davantage au style de votre décoration :

  • Le faux plafond en bois

En terme de convivialité, rien n’arrive encore à la cheville du faux plafond en bois. Cela donne un peu plus de chaleur à la mise en place. Plusieurs essences de bois vous sont proposées sur le marché, dont notamment le sapin, le chêne et le bois exotique. Les tarifs des faux plafonds varieront selon le genre.

Le faux plafond en bois se présente comme les parquets classiques : en lamelle. Sa pose ressemble quelque peu à celle d’un revêtement de sol. Pour faciliter la démarche, il est préférable d’avoir des ossatures de tasseaux sur le plafond. En terme de finition, vous avez le choix entre huiler, cirer, vernir ou  peindre votre faux plafond. Tout est une question de goût.

Le faux plafond en bois présente plusieurs avantages. Il propose entre autre une meilleure isolation thermique et acoustique à la pièce. Et pour cause, le bois est plus épais que les autres matériaux utilisés. En outre, en tant que cache-misère, il est ultra performant. Le bois ne laisse rien passer et rien transparaître.

  • Le faux plafond en PVC

Le PVC prend aussi de plus en plus de place dans le domaine de l’aménagement d’intérieur et la construction immobilière de nos jours. Ce matériau existe aussi en version faux-plafond, et ce, pour un prix compris entre 20 et 60 euros m2. Il a l’avantage d’être léger, donc facile à déplacer et à manipuler. Il est aussi plus moderne que le bois

La pose d’un faux plafond en PVC varie selon le cas. Vous avez des lames à clipser ou à coller. Ne vous fiez pas uniquement aux différences de prix. Bien que plus cher, le faux plafond en PVC à coller est plus stable et plus esthétique.

Ce type de faux plafond peut parfaitement accueillir vos systèmes d’éclairage et vos gaines d’aération.

  • Le faux plafond métallique

Le faux plafond métallique, quant à lui, est plus résistant. Il s’adapte parfaitement à une pièce humide comme la salle de bain et la cuisine, ou simple comme les chambres à coucher. En optant pour ce matériau, vous votez pour un aménagement pérenne et étanche.

Généralement, le faux plafond métallique est utilisé dans les établissements publics comme les centres commerciaux ou dans les bureaux. Mais rien ne vous empêche d’en faire usage dans votre appartement ou votre maison. Vous pouvez d’ailleurs vous en servir afin de personnaliser la pièce. Les marques vous proposent tout un panel de finition. On peut citer entre autres les faux plafonds laqués, lisses, mats, colorés, etc.

Selon vos envies, et notamment aussi votre budget, vous avez le choix enter des accessoires en acier galvanisé ou en aluminium. Dans tous les cas, vous profiterez d’une bonne isolation acoustique et thermique.

Le prix sera compris entre 150 et 250 euros pour un faux-plafond en métal.

  • Le faux plafond en plâtre

Enfin, il y a le faux plafond en plâtre. Il s’adapte à tous les travaux de rénovation d’intérieur. Il est plus modique et pratique, mais surtout facile à poser. Il propose une isolation optimale de l’espace intérieure. En plus, il vous permet de cacher les détails des branchements de vos équipements.

Le faux plafond en plâtre s’adapte parfaitement à une base de plafond en bois, en béton ou en acier. Bien évidemment, la pose variera en conséquence.

À titre d’information, le faux plafond en plaque de plâtre est le plus répandu de tous. Sa couleur blanchâtre se marie à la perfection avec n’importe quel style de décoration. Il apporte un peu plus de luminosité à l’espace. Et c’est LA touche chic et glamour tant recherché dans les différentes pièces de la maison.

Son prix sera d’environ de 20/30 euros le m2.

Les avantages du faux plafond suspendu

Vous pouvez aussi choisir votre faux plafond selon le type de pose. Pour info, la pose suspendue est celle la plus utilisée Elle est plus facile, et donc, moins coûteuse.

  • Comment ça marche ?

La pose suspendue est plus à proprement parler une pose fixe. C’est une technique qui consiste à fixer le nouveau revêtement à l’ancien. Il faut donc une structure de base sur lesquels vous pouvez fixer les rails et les suspentes.  Généralement, pour ce genre de pose, vous aurez besoins d’équipement en métal qui viendra soutenir le faux plafond.

La pose ne prend que quelques minutes. Elle est d’ailleurs à la portée de n’importe quel amateur. Les tutoriels en ligne peuvent vous aider en ce sens.

  • Le prix d’une pose faux plafond suspendu

Le devis d’une pose suspendu varie selon le genre de faux plafond utilisé et les artisans auxquels vous avez fait appel. En moyenne, selon les sondages, le faux plafond en plâtre est le moins de tous. Il coûte entre 15 et 40 euros le m2 pour ce faire.  Vous aurez à payer entre 15 à 80 euros/m2 pour les revêtements en bois ; 20 à 60 euros le m2 pour un faux plafond en PVC ; et 150 à 250 euros le m2 pour un accessoire en métal.

  • Les faux plafonds que l’on peut poser ainsi

La pose suspendue s’adapte à tous les genres de faux plafond : en bois, en PVC, en plâtre ou en métal. Il permet entre autres de laisser de la place entre le plafond et le nouveau revêtement pour les gaines d’isolations ou les câblages.

Le faux plafond tendu : une nouvelle tendance qui peut être intéressante

La pose suspendue de faux plafond est depuis peu concurrencée par la pose tendue. Cette nouvelle tendance semble attirer par son originalité et son chic. Mais est-elle aussi efficace que la pose suspendue ? Rien n’est moins sûr !

  • Comment ça marche ?

La pose tendue est pratique et rapide. Elle consiste à étendre une toile en PVC sur le plafond pour servir de cache-misère. Récente, cette technique apporte certes une touche de modernité à la mise en place.

La pose tendue d’un faux plafond se décline en plusieurs sortes. Vous avez notamment les toiles qui se posent à froid et qui coûtent moins cher, mais qui ne sont pas très chic. Vous avez également les toiles avec une pose à chaud qui sont plus réputée. Il faudra un équipement spécifique pour détendre la plaque de PVC et le coller à l’ossature de la maison. Le faux plafond durera ainsi plus longtemps et vous ne risquez pas de voir apparaitre des bulles après la pose.

  • Pose tendue : a chacun ses finitions

Pour personnaliser votre espace, la pose tendue est une alternative intéressante. En effet, plusieurs types de finitions vous sont proposés par les artisans et les grandes marques. Vous pouvez opter pour un faux plafond mat, effet miroir, avec motif, laquée, satinée ou imprimée. Tout est une affaire de gout. Bien évidemment, le budget disponible impactera aussi sur votre choix de finition. Le prix de chacune d’entre elles ne se vaut pas.

Au minimum, pour une pose de faux plafond tendu, vous allez devoir débourser entre 20 et 30 euros du m2 pour la pose.

  • Une isolation minimale

Mais si la pose tendue est tendance, elle ne présente pas que des avantages. En effet, en terme d’isolation, elle n’est pas très efficace. Elle est bien trop fine pour absorber les bruits de pas lourd et pour permettre de garder la température intérieure.

En outre, cette pose consiste à coller directement la plaque de PVC sur le plafond. Vous ne disposerez donc pas de place pour cacher les branchements électriques et autres équipements de la maison. Cette technique n’est efficace qu’en tant que cache-misère uniquement.

Les étapes pour une pose de faux plafond

Il y a des points communs à la pose suspendue ou tendue d’un faux plafond. Respecter ces étapes est nécessaire pour garantir la qualité de pose de votre nouveau revêtement :

  • Préparer la structure portante

Afin de faciliter l’adhésion de la plaque et pour des questions d’hygiène, nettoyer en amont la structure portante est des mises. Vous devez enlever tous résidus de poussières et toiles d’araignée. Pour ce faire, vous devez porter un masque de protection sur la bouche. Vous devez aussi vous munir d’un balai et d’un chiffon.

  • Mesurer l’espace

Afin d’éviter les dépenses superflues, pensez à mesurer en amont la surface que vous allez habiller. Reportez ensuite les données sur les faux plafonds. Pensez à réserver un surplus pour les éventuels accidents.

Pour une pose suspendue, découpez directement les plaques de faux plafond en fonction des distances entre les rails et les suspentes. Cela vous facilitera la pose.

  • Tracer le faux plafond

Pour garantir la netteté de la découpe, utilisez un crayon. Marquez chaque point de fixation et tracez chaque ligne de coupe. Vérifiez deux fois les mesures avant de vous servir des cutters ou des scies électriques.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s