La pose du parquet flottant

salon avec parquet flotant

Le parquet flottant est l’un des revêtements de sol le plus utilisés actuellement en aménagement d’intérieur. Bien évidemment, vous avez d’autres alternatives afin de revoir l’esthétisme de vos pièces. Néanmoins, mariant à la fois modicité et design, ce genre de parquet séduit plus les particuliers et les professionnels.

S’adaptant aussi bien à une décoration moderne que classique, ce genre de parquet s’utilise à toutes les sauces. Sa pose ne vous prendra que quelques heures de votre temps. Tout dépend de la taille de la surface à couvrir. En tout cas, avec le guide ci-présent, vous n’aurez plus besoin de faire appel à un artisan pour ce genre de chantier. Focus sur l’installation d’un parquet flottant !

Les bons à avoir

Comme dans n’importe quel projet de bricolage, la pose d’un parquet flottant nécessite quelques préparations. Vous devez notamment vous pourvoir en matériel. On peut citer entre autres de la sous-couche résiliente et du ruban d’adhésif.

Vous aurez également besoin d’un crayon, d’un mètre, d’un équerre, d’une cale de dilatation de 8 mm et d’une cale de frappe. Mais aussi d’un marteau, d’une scie égoïne, d’une scie sauteuse avec lame inversée. Certains outils sont disponibles en location sur les plateformes dédiées.

cuisine avec parquet flottant

Comme vous allez travailler en position accroupie pendant les quelques heures, une paire de genouillères peut être utile. Cela fait justement parties des équipements obligatoires d’un artisan qui travail sur ce genre de chantier.

Les démarches de préparation

Le parquet flottant peut se poser sur les anciens revêtements de sol ce qui vous épargne des travaux supplémentaires, une perte de temps et des dépenses superflues. Mais attention, cette alternative n’est possible que sur les carreaux, les sols en béton ciré et les sols en PVC. Mais pour une meilleure adhérence et un effet visuel réussi, les professionnels recommandent tout de même de décaper les anciens revêtements avant la pose. Dans ce cas, il faudra vous assurer d’avoir une surface saine et bien plane avant de commencer le chantier. Pour ce faire, vous devez gratter les colles ou les nettoyer avec des produits spécifiques. Vous n’aurez aucune facilité à en trouver sur les plateformes dédiées.

Pensez à dégonder les portes avant de travailler. Cela impactera sur la facilité ou non de pose de votre parquet flottant. Vous devez ensuite placer un morceau de sous-couche avec une lame de parquet à l’envers pour connaître la hauteur à découper. La démarche ne vous prendra que quelques minutes.

En ce qui concerne la pose en elle-même, nous vous conseillons de travailler en parallèle de la plus grande longueur de la pièce. C’est aussi une technique à utiliser afin de limiter les effets de dilatation des parquets. Dans cette même optique, il faudra laisser les lames de bois reposer pendant au moins 24 heures dans la pièce, sur une surface bien plane, avant la pose.

La pose du parquet flottant en elle-même

Une fois toutes les préparations entérinées, il faut maintenant vous attaquer à la pose en elle-même. La démarche n’est pas compliquée, rassurez-vous. D’autant plus que vous avez affaire de nos jours à des parquets à clipser.

parquet flottant

Vous devez commencer par mettre en place la sous-couche résiliente. Déroulez là, de manière à ce que la longueur soit en adéquation avec celle de la pièce. Afin de raccorder les deux largeurs, et couvrir uniformément la zone à traiter, servez-vous de l’adhésif. Le but de cette pose est de limiter notamment le bruit des pas et d’insonoriser au mieux la pièce.

Une fois la sous-couche en place, il reste à poser les lames de parquet flottant. Commencez par placer vos lames les unes contre les autres sans les fixer. Vérifiez que vous obtenez une longueur de 40 cm minimum sur la dernière lame de parquet. Le cas échéant, découper pour obtenir cette longueur. Il en va de la stabilité de votre parquet flottant.

Pensez également à réserver un espace de 8 mm entre la première rangée de lames et les murs pour prévoir la dilatation de ces derniers. C’est d’ailleurs pour réserver cet espace que vous aurez besoin de la cale de dilatation.

Afin de clipser les lames de parquet flottant entre elles, procéder par un angle de 30°. Présentez les languettes les unes contre les autres et abaissez simplement la lame pour la fixer. Il faudra en faire de même pour la seconde rangée, en prenant soin de garder le même angle de pose de lame contre lame. Afin de les joindre, utilisez un marteau ou une cale de frappe afin de clipser les languettes entre elles. Continuez jusqu’à une parfaite couverture de la pièce.

Sachez notamment que les languettes pour chaque rangée de lames doivent être espacé d’au moins deux fois la largeur de la lame. Il faudra donc couper vos lames à l’aide des scies pour ce faire.

Pour les parties avec un tuyau ou un radiateur, il faudra découper la lame dans le sens de la largeur afin de laisser de la place pour ces accessoires. Respecter toujours un espace de dilatation.

Une fois toute la pièce recouverte par le revêtement de sol, il vous reste à découper les excédents de sous-couches et à placer les plaintes. Vous pouvez notamment garder vos anciens accessoires ou en utiliser des nouveaux. Dans tous les cas, il faudra respecter un espace de dilatation.

Replacez ensuite la porte et vérifiez que vous n’avez pas de jeu lors de son ouverture ou fermeture. Si tel est le cas, revoyez la pose de votre parquet en découpant une partie.  Vous serez ensuite paré pour la décoration de cette pièce.

salon ouvert et parquet flottant

Le parquet flottant et ses avantages par rapport aux autres revêtements de sol

S’invitant aussi bien dans les résidences de luxe que dans les petits appartements, le parquet flottant semble être l’incontournable du moment. Il est plus facile à poser que les parquets en bois massifs, qui malgré leur design et leur chic, ne semblent plus séduire grand monde. Il faut dire qu’en plus de coûter cher, la pose de ce genre de revêtement de sol nécessaire une sous-couche en bois et une pose collée.

Pour ce qui est des imitations,  leur stabilité et leur durabilité laissent à désirer. Quand bien même différents modèles et couleurs vous seraient proposées, ils ne se marient pas avec tout, ce qui en complique l’utilisation.

Le parquet flottant est non seulement moins cher, mais il est aussi facile à entretenir. Il vous suffit d’un coup de balais et/ou de chiffon humide pour lui faire retrouver sa beauté des premiers jours. Il imite à la perfection le parquet en bois en massif, ce qui peut être un atout pour votre décoration. Mieux ! Il vous durera tout aussi longtemps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s