Fonctionnement et utilisation du compresseur d’air

compresseur d'air électrique

Le compresseur d’air est un outil de bricolage qui peut être utilisé en de nombreuses circonstances. Son utilisation peut aller d’un simple gonflage pneumatique à des travaux de peintures, de perçage ou de collage. Il existe différents types de compresseurs d’air, mais l’important est de bien connaître tous ses fonctionnements et de faire son choix en fonction de pourquoi vous voulez l’utiliser.

Le fonctionnement d’un compresseur

La principale fonction d’un compresseur d’air est de fabriquer de l’air comprimé pour faire fonctionner différents outils de bricolage. Pour ce faire, un compresseur est constitué d’un moteur qui peut être soit électrique soit thermique. Ce moteur fera tourner un cylindre qui va comprimer l’air dans une cuve étanche. Lorsque la pression de l’air est suffisante, le moteur arrête de fonctionner. Le moteur et le cylindre sont appelés groupe de compression. Le compresseur peut être utilisé pour actionner plusieurs outils comme un marteau burin, une agrafeuse, une cloueuse, un pistolet à peinture, un pistolet à joint, une clé à chocs

Deux étapes sont importantes dans le fonctionnement d’un compresseur d’air. D’abord, la pressurisation qui consiste à comprimer l’air qui fera rebondir des molécules les unes sur les autres pour s’échapper dans l’atmosphère. De fait, la compression va stocker l’énergie. Lorsque cette énergie est libérée, l’outil va fonctionner. La libération de l’énergie sera plus rapide s’il y a une grande quantité d’air enfermé dans le réservoir, car cela permet d’élever la pression de l’air. Ensuite, la dépressurisation c’est-à-dire que lorsque la pression dans le réservoir diminue, les molécules de gaz se libèrent également petit à petit.

compresseur d'air Stanley

Le fonctionnement d’un compresseur est basé sur le débit d’air qu’il délivre. Il se mesure en m 3/h. En outre, le volume de la cuve indiquera le débit d’air ainsi que la vitesse du compresseur.

Le compresseur d’air dispose de différents organes de sécurité qui sont indispensables à son bon fonctionnement. Il est muni d’un interrupteur qu’on appelle le pressostat. Dès que la pression diminue, il va relancer le moteur. Le régulateur de pression permet de réguler la pression que l’on veut faire sortir. Il a donc pour fonction de protéger l’ensemble des accessoires. Il y a également le manomètre qui indique la pression de la cuve. Il peut être à aiguille ou digital. Le manomètre sert ainsi à contrôler des réglages en général. Il doit y avoir la soupape de sécurité qui est indispensable au cas où le régulateur ou le pressostat auraient des problèmes de fonctionnements. En effet, cette soupape s’ouvre pour libérer l’air et éviter de surgonfler ou de faire exploser la cuve. Enfin, un compresseur possède une sortie directe où se trouve la compression maximale du compresseur. C’est une prise d’air auxiliaire qui n’est pas liée au régulateur.

Les types de compresseurs

Il existe trois grands types de compresseurs d’air : le compresseur monocylindre, le compresseur bicylindre et un compresseur portatif.

Le compresseur monocylindre

Comme son nom l’indique, le compresseur monocylindre est constitué d’un moteur qui ne fait fonctionner qu’un seul cylindre. Il a une capacité de délivrer jusqu’à 40m3/h d’air compressé à une pression d’environ 8 bars. Sa puissance varie de 1,5 CV à 6,5 CV avec un volume de cuve de 25 à 250 litres. Pour ce type, la cuve est fixée sur un châssis qui permet un déplacement facile ou aussi fixé sur un support mural pour alimenter un réseau pneumatique. Ce sont les compresseurs les plus utilisés parce qu’ils peuvent s’adapter à des travaux de longues durées.

compresseur d'air

Le compresseur bicylindre

Le compresseur bicylindre possède une grande capacité et une forte puissance adaptées à l’alimentation en air comprimé. Il est composé principalement d’un moteur qui fait fonctionner plusieurs cylindres. Contrairement au monocylindre, sa puissance minimale est de 5,5 CV. Il peut délivrer un débit d’air supérieur à 40m3/h, qui pourra monter la pression jusqu’à 13 bars. Généralement, ce type de compresseur est destiné à un usage professionnel. Il est surtout utilisé dans les ateliers de peinture, de carrosserie ou de mécanique.

Le compresseur portatif

Le compresseur portatif est la plus petite forme de compresseur existant. Il a une cuve inférieure à 20 litres. On peut même trouver des compresseurs portatifs qui n’ont pas de cuve et ne pèsent que 4 Kg. Sa puissance est de 1,5 CV au maximum avec un débit d’air maximal de 8m3/h. Ce type de compresseur est surtout adapté pour les petits boulots comme gonfler un pneu ou coller et agrafer quelque chose. Vous pouvez aussi voir sur le marché des compresseurs portatifs qui fonctionnent en 230 V ou sur batterie de 12 V. Ce type sera alors parfait pour les travaux ponctuels et surtout pour les personnes qui se déplacent souvent pour des petits travaux de bricolage.

Choisir un compresseur adapté à ses besoins

Il est toujours difficile de faire le choix  d’un compresseur à air. Les différents types peuvent être utilisés selon les raisons de l’usage. Il est d’abord important de savoir pour quelle activité vous allez l’utiliser. Quelles que soient les raisons d’utilisation d’un compresseur, il faut tenir compte de quelques critères pour répondre à vos besoins.

vieux compresseur d'air

Premièrement, il faut que vous déterminer la pression que vous voulez et le volume des outils à air comprimé que vous allez utiliser. Par exemple si vous voulez gonfler une piscine ou une roue de vélo, un simple pistolet fera l’affaire. Vous devez aussi connaitre la puissance du compresseur d’air selon les types. En général, l’ordre de grandeur usuel est de 1,5 à 6,5 CV. Si vous pensez en acquérir pour une entreprise industrielle, il y a des compresseurs qui possèdent de plus grandes capacités. Ils sont intéressants, car ils offrent une pression plus importante et un débit d’air élevé. Pour un usage régulier comme gonflage, nettoyage à la soufflette, peinture… , vous devez tenir compte de la taille de la cuve, car il faut avoir une réserve d’air conséquente et un débit suffisant. De ce fait, vous pouvez choisir des compresseurs dont les cuves ont une capacité de 100 à 150 L avec un débit de 15 à 25 m3/h. Dans ce cas, la puissance nécessaire sera de 2 à 3 CV. En outre, pour une utilisation domestique, le compresseur à piston est recommandé, car une puissance de 1,5 CV est suffisante pour vos petits travaux.

Deuxièmement, il est indispensable de considérer votre source d’alimentation. Si vous avez la chance d’avoir de l’électricité là où vous souhaitez utilisation l’outil, l’utilisation des différents types de compresseurs ne pose pas de problème. Par contre, si vous envisagez de partir dans un endroit privé d’électricité, vous devez prendre des précautions à l’avance en choisissant ceux qui fonctionnent en moteur électrique ou bien acheter un appareil avec un moteur à essence. Suite à l’évolution de la technologie, vous pouvez également trouver des compresseurs qui fonctionnent à 110 V, voire 12 V.

Dernièrement, vous devrez vous attarder sur le moteur. Il existe deux types de moteurs, soit thermique, soit électrique. En termes de puissance, un compresseur thermique est le plus efficace. Par ailleurs, le compresseur électrique est plus léger, voire facile à transporter. Ils présentent tous deux tant des avantages que d’inconvénients dans ce cas, vous devez vous informer sur leurs puissances.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s