Qu’est-ce qu’un closoir de faîtage ?

Si vous avez opté pour une toiture en V, que ce soit en tuile en métal ou en ardoise classique, vous devez en apprendre davantage sur les closoirs de faîtage. C’est un indispensable en effet, non seulement pour l’esthétisme de la couverture de votre maison, mais également pour la ventilation de celle-ci. La mise en place de votre closoir de faîtage est à laisser notamment entre les mains d’un professionnel de la construction immobilière. Le prix dépend de plusieurs détails. Voici les choses à savoir sur le sujet.

Le closoir de faîtage en quelques mots

Mais qu’est-ce réellement qu’un closoir de faîtage? On le reconnaît, sans en connaître réellement les caractéristiques, par la bande qui se place sur le sommet de la toiture. Disponible en différentes couleurs notamment, il se fond dans la couverture de la maison pour un rendu plus naturel et plus esthétique. Peu importe l’emplacement de votre bien, vous devez penser à son installation. Il en va de la robustesse et du confort de votre résidence.

  • Définition du closoir de faîtage

Le closoir de faîtage est une bande en aluminium ou fait d’un matériau plus souple. Il se vend pour quelques dizaines d’euros sur les plateformes dédiées. C’est l’élément qui couvre les tuiles sur le sommet de la charpente. Son rôle principal est d’assurer une meilleure ventilation de votre toiture.

En règle générale, on parle d’un accessoire fait à base d’ingrédients non tissés et de bavettes plissées avec un cordon auto-adhésif. Ce qui en facilite d’ailleurs la mise en place. Sur les sites de vente en ligne, ces produits sont vendus par rouleau. Lors de la pose, il vous suffira de le dérouler sur une seule ligne afin de couvrir la partie haute de votre toiture.

  • Les différentes caractéristiques de cet élément de construction

Le closoir de faîtage obéit à plusieurs caractéristiques. De quoi vous faciliter justement le choix du produit proposé par les grandes marques et ainsi vous assurer une efficacité optimale dans la ventilation et la protection de votre toiture.

En premier lieu, vous devez avoir un closoir de faîtage qui s’adapte à tous les types de tuiles, plates ou non. Comme susmentionné, on parle ici d’un accessoire qui se vend par rouleau et qui se pose simplement sur la partie haute de votre toiture.

Afin de profiter d’une ventilation optimale, il faudra également un produit s’adaptant aux normes DTU 40.2. Ces derniers sont, en plus d’être efficaces pour protéger votre maison, très facile à poser. C’est le cas entre autres des closoirs de faîtage de grande marque comme ceux proposés par BMK, Vario Roll, Thermo, etc.

Selon votre budget, le closoir de faîtage peut être ventilé ou non. Pour un peu plus de confort, la première alternative est forcément la meilleure. Encore faut-il investir davantage pour en profiter. Avec ce genre de closoir de faîtage, vous pouvez aussi atténuer les bruits de craquages éventuels de la charpente.

  • De quoi est fait le closoir de faîtage ? 

En règle générale, le closoir de faîtage est fait d’aluminium laqué. Le but étant d’en assurer la légèreté et la facilité de manipulation, sans pour autant impacter sur sa robustesse et sa rigidité. Aujourd’hui, les grandes marques proposent également des closoirs de faîtage rigide fait en polyéthylène, en PVC ou en zinc, voire en cuivre. En plus d’être plus esthétiques, ces derniers facilitent la circulation de l’air dans la toiture, tout en garantissant une inviolabilité de vos combles. Ce sont des alternatives à ne pas laisser de côté quand il s’agit de choisir votre closoir.

Pour jouer convenablement son rôle, cet élément de construction embarque également une bavette plissée. C’est ce que vous voyez qui dépasse des tuiles pour une étanchéité optimale de votre toiture.

Et afin d’en simplifier la pose, le produit dispose également d’un cordon autoadhésif. Il n’empêche que pour la fixation de votre closoir de faîtage, vous aurez tout de même besoin de clous et de vis. Il en va de la stabilité de la pose et du niveau de résistance de celui-ci.

  • Stocker son closoir de faîtage : quelques conditions à respecter

Le closoir de faîtage est un produit non périssable. Il est donc tout à fait possible de le stocker. Mais attention, afin d’en garantir une bonne tenue au fil du temps, vous devez respecter certaines conditions. Notamment, vous ne devez pas déballer lesdits accessoires. De plus, ils doivent être entreposés dans un espace à 30 °C maximum et préservés de l’humidité. Le cas échéant, vous aurez plus de mal à le poser.

En outre, sachez que le closoir de faîtage ne se conserve que 12 mois maximum. Il faut dire qu’en règle générale, on la pose quelques jours après son achat.

Installer un closoir de faîtage : faites votre choix d’accessoire

Auprès des revendeurs, le closoir de faîtage peut se décliner en plusieurs formes et modèles. Vous devez donc prendre votre temps pour être sûr de faire le bon choix. Non seulement cela peut impacter sur le devis de la pose et sur la facilité de la mise en place, mais également sur l’esthétisme de votre couverture et l’efficacité du système d’aération.

  • Le closoir souple pour la simplicité de pose

Le closoir de faîtage souple est entre autres une alternative intéressante. Il est prisé pour sa facilité de pose. Fait de corps tissés, il se coupe en deux temps trois mouvements à l’aide d’un cutter. C’est l’accessoire qui vous sera vendu sous forme de rouleau et qui vous permet une couverture idéale de votre toiture.

Peu importe le type de couverture que vous avez, le closoir de faîtage souple est un allié, pour peu qu’il s’agisse d’une toiture double pente.

  • Le closoir rigide pour la longévité

Par contre, vous ne devez pas non plus minimiser les avantages d’un closoir de faîtage rigide. C’est le must pour une couverture qui vous durera plusieurs années. Ce qui, sur le long terme, reviendra moins cher. Fait généralement d’aluminium, il est à la fois facile à manipuler et résistant. Ce produit vous assure un maximum de confort et une résistance mécanique optimale.

Pour la pose d’un closoir de faîtage, vous aurez besoin de l’aide d’un professionnel. Ce genre de projet prend plus de temps et nécessite un peu plus de minutie. C’est notamment le cas pour les accessoires en polyéthylène, en PVC ou les autres nouvelles générations de closoirs de faîtages.

  • Le closoir à peigne pour un maximum de sécurité

Physiquement, rien ne distingue le closoir de faîtage à peigne des autres closoir du même genre. Néanmoins, c’est une autre alternative, peut-être plus modique, pour la couverture de votre toiture double pente. Tout dépend de la marque que vous aurez choisie.

Le closoir à peigne est plébiscité surtout de part le niveau de sécurité qu’il procure aux utilisateurs. Il se pose via des clous ou des agrafes, ce qui préserve votre toiture contre les différentes intrusions. Il s’adapte également à tous les styles architecturaux et à tous les modèles de couverture peu importe les tuiles utilisées : plates ou légèrement galbées.

  • Qu’en est-il de la couleur ? 

Comme dit précédemment, les closoirs de faîtage se décline aussi en différentes couleurs. Le but étant de vous assurer un rendu naturel et aussi esthétique que possible. Vous devez donc choisir votre accessoire en fonction de vos tuiles. Dans la plupart des cas, le closoir de faîtage marron se vend mieux.

  • Quelle taille choisir ? 

Sachez que le rouleau de closoir de faîtage idéal pour le voisin ne sera pas forcément adéquat pour la couverture de votre maison. Tout dépend de la forme de votre charpente. Pendant la pose de ce dernier, la taille est notamment un élément crucial. En effet, le closoir de faîtage doit dépasser de plusieurs centimètres de chaque côté de la toiture double pente pour un maximum d’étanchéité.

  • Où trouver son closoir de faîtage ? 

Élément indispensable de la finition d’une construction ou de la rénovation d’une toiture, le closoir de faîtage est facile à trouver. Il s’invite aussi bien dans les rayons des plateformes digitales dédiées que dans les grands magasins de bricolage.

Optez bien évidemment pour les produits haut de gamme qui vous assurent une meilleure protection et ventilation de votre toiture si vous en avez les moyens. Pour ce qui est du prix, vous pouvez toujours négocier en faisant jouer la concurrence. Ce peut être fait en utilisant les comparatifs en ligne ou en prenant le temps de visiter plusieurs magasins.

Pourquoi un closoir de faîtage ? 

Mais pourquoi investir dans un closoir de faîtage ? Quels peuvent en être les avantages ? Il s’agit tout de même d’une dépense en plus pour une rénovation et/ou une construction immobilière.

Dans les faits, en plus d’être obligatoire, le closoir de faîtage peut jouer plusieurs rôles et assurer davantage de confort à votre maison. Focus.

  • Pour l’esthétisme de la couverture de la maison

En premier lieu, on s’est habitué à voir le closoir de faîtage sur les toitures des maisons françaises. La mise en place d’un tel accessoire impacte l’esthétisme de la couverture de la maison. Par ailleurs, afin de vous assurer un meilleur rendu, les grandes marques vous proposent actuellement des produits de différents coloris, et ce, pour le même prix et la même facilité de pose.

  • Pour la ventilation de la toiture

Le rôle principal d’un closoir de faîtage est de garantir une meilleure ventilation de la toiture. C’est un must, peu importe la taille de votre résidence. Avec cet accessoire, vous minimiserez les dépressions de chaleur. La circulation de l’air se fera de manière plus fluide. De quoi impacter positivement le confort de votre maison.

Une bonne ventilation peut impacter non seulement la qualité de l’air dans la maison, mais également la robustesse de celle-ci.

  • Pour limiter les infiltrations d’eaux

Un closoir de faîtage est également le garant de l’étanchéité de votre maison. Posé directement sur les tuiles, il limite les infiltrations d’eaux de pluie. Il joue également un rôle de chasse-neige. Peu importe les conditions climatiques, avec un bon closoir de faîtage, vous aurez toujours une libre circulation de l’air dans les combles et dans le reste de la maison.

  • Pour la sécurité de la maison

En plus, le closoir de faîtage peut avoir des effets sur la sécurité de la maison. Fixé sur la partie haute de la toiture, il empêche les oiseaux, les insectes et même les résidus ainsi que les poussières de pénétrer dans les combles.

Par ailleurs, il peut atténuer les bruits et les mouvements de la charpente. Ce qui vous assure un confort optimal, et ce, pour plusieurs années.

  • Pour une couverture qui vous durera des années

Enfin, le closoir de faîtage est la garantie que votre couverture durera plusieurs années. C’est un soutien indéfectible pour prolonger le niveau de résistance de votre couverture, de vos charpentes et de vos isolants. Il protège à la fois les éléments extérieurs et intérieurs de la toiture. En fonction des éléments constitutifs du closoir de faîtage, il peut vous durer une dizaine d’années, voire plus, sans nécessiter de remplacement. Cet accessoire s’entretient au même titre que les tuiles de votre toit. Il vous faudra faire un démoussage tous les 2 ou 3 ans pour en assurer la longévité.

Poser un closoir de faîtage : les conseils à savoir

Mais qu’en est-il alors de la pose du closoir de faîtage ? Quels sont les bons conseils à savoir pour assurer la réussite de ce type de projet ? Le point.

  • Pourquoi faire appel à un professionnel ? 

Pour commencer, on vous conseille de vous adresser à un professionnel pour la pose d’un closoir de faîtage. Et pour cause, cela vous facilitera amplement la démarche. En outre, vous aurez la garantie de respecter toutes les normes en vigueur pour ce genre de projet.

Les professionnels se chargent de toute la partie technique de la mise en place du closoir de faîtage. Ils disposent d’ailleurs de tous les équipements nécessaires pour le faire. De quoi vous faire aussi économiser du temps dans la réalisation des travaux.

On parle ici d’un couvreur. Sur les plateformes dédiées, annuaires de professionnels ou réseaux virtuels, vous avez plusieurs profils de disponibles. Pour faire le bon choix, vous devez vous attarder non  seulement sur le devis proposé, mais également sur les années d’expérience et la proximité de votre prestataire. Les avis des anciens clients ne seraient pas non plus du luxe afin de vous assurer de la qualité du travail de l’ouvrier que vous allez embaucher.

Sachez que le couvreur peut faire davantage que simplement fixer le closoir de faîtage avec des clous ou des agrafes. Il peut vous accompagner dans la recherche de l’accessoire idéal pour la ventilation de votre toiture.

  • Les différentes étapes de la pose 

Pour information, la pose d’un closoir de faîtage se fait en 6 étapes en moyenne. En fonction du type d’accessoire que vous avez, elle se fait sur une surface sèche ou sur béton. Dans tous les cas, vous devez avoir une base de travail propre : sans poussières ni résidus ni mousses, ni autres.

Une fois avoir préparé la partie haute de votre toiture, vous devez dérouler votre closoir de faîtage. Pour ce faire, vous devez bien le positionner. Sachez qu’en moyenne, le produit doit dépasser de 30 cm environ de chaque côté de la double pente. Pour la fixation, malgré la présence de la bande autoadhésive, vous devez utiliser des agrafes ou des clous.

Pliez ensuite les closoirs sur les tuiles et faites de petits trous sur la partie haute de ceux-ci afin de faciliter la ventilation de votre toit. Les raccords doivent être de 5 cm minimum pour un closoir de faîtage souple et de 3 cm minimum pour un closoir de faîtage rigide. Après quoi, vous pouvez enlever le film protecteur qui couvre tous les closoirs de faîtage. Si vous n’avez pas gardé votre accessoire plus de 1 an, et ce, dans les bonnes conditions, cette démarche ne devrait prendre que quelques minutes.

Afin d’éviter les bulles d’air, il faudra maroufler la bavette qui se trouve au sommet. Puis couper l’extrémité du closoir à l’aide d’un cutter.

Placez enfin les arêtiers.

  • Pose de closoir de faîtage : de quoi auriez-vous besoin ? 

Pour la pose d’un closoir de faîtage, vous aurez besoin de gants de chantier, d’une paire de lunettes de protection et de chaussures antidérapantes. Mais outre la tenue de travail obligatoire, vous aurez également besoin d’un marteau, de plusieurs clous, d’une lisse de rehausse et de supports de latte.

  • Pose de closoir de faîtage : le devis 

Le devis de la pose d’un closoir de faîtage varie au cas par cas. En moyenne, cet accessoire coûte dans les 20 euros par rouleau de 5 m. Pour la pose, les couvreurs demandent entre 10 et 30 euros. Vous pouvez avoir plus de précision en utilisant les comparatifs en ligne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s