Comment faire un ragréage ?

Le ragréage est une opération recommandée lorsque le sol présente des irrégularités. Il consiste à égaliser, à aplanir ou à lisser un sol avant la pose d’un nouveau revêtement. En effet, lorsqu’un sol n’est pas tout à fait horizontal et qu’il présente des bosses, des creux, des aspérités, la mise à niveau est nécessaire.

Pour réaliser la pose d’un parquet ou d’un revêtement dans les meilleures conditions, il faut éliminer les défauts et les différences de niveau du sol.

Si les défauts de planéité du sol sont localisés, il n’est pas nécessaire de procéder à un ragréage. Dans ce cas, il suffit simplement de boucher les trous avec du ciment ou un mortier colle. Cependant, si ces défauts s’étendent sur de grandes surfaces, alors, un ragréage s’impose.

En quoi consiste un ragréage ?

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur d’une maison, le ragréage permet de préparer le sol. Il débarrasse le sol de tous ses défauts et ses irrégularités. Il permet également de combler les creux et aplanir les bosses du support.

La technique du ragréage est adaptée à presque tous les types de supports rigides, tels que : le béton, le ciment ou les dalles plastiques rigides. Elle s’accommode également avec les parquets à lames clouées ou collées, les sols peints et le carrelage. Par contre, il n’est pas possible de réaliser un ragréage sur une moquette ou un parquet flottant. Tout comme il est formellement déconseillé sur les sols trop humides.

Largement utilisé dans les travaux de construction ou de rénovation, le ragréage se réalise en respectant certaines étapes.

  • Comment réaliser un ragréage ?

Le ragréage consiste à lisser différentes surfaces, comme le plancher, une dalle, une chape, etc. L’objectif de l’opération est de rendre la surface la plus égale possible.

En fonction des aspérités à supprimer, des défauts à combler et surtout en fonction de la nature du support à traiter, Il existe différents types de ragréage :

Lire la suite