Découvrez les différents types de tuiles

tuiles de couleur

Depuis l’antiquité, les tuiles sont très utilisées dans les régions riches en argile, en général, dans les plaines ayant une altitude de moins de 500 mètres. Il s’agit d’un élément de couverture lourd, résistant au vent.

Au fil du temps, l’homme a su fabriquer différents types de tuiles dont chacun a ses avantages et ses inconvénients. Vous voulez savoir quel type de tuiles est l’idéal pour servir de chaperon au mur et de couverture à votre maison ? Suivez la description ci-après.

Les différents types de tuiles selon les matériaux les constituant

Les tuiles existent en plusieurs matériaux. Ainsi, il y a :

  • Les tuiles en terre cuite

Ce sont les modèles classiques parmi les tuiles les plus employées en France. Elles sont précisément fabriquées à partir d’argiles cuites à une température de 1000 degrés Celsius. Elles sont d’une élégance exceptionnelle et existent en divers coloris (du rouge sombre au marron clair), ainsi qu’en diverses formes et textures (émaillée, vernissée, satinée, etc.). Elles se distinguent également des autres tuiles par leur capacité d’isolation. L’isolation thermique de votre maison sera optimale si vous intercalez une protection entre la charpente et les tuiles. Enfin, les tuiles en terre cuite sont résistantes à tous les climats et sont donc plus durables que les autres.

  • Les tuiles en béton

Comme leur nom l’indique, les tuiles en béton sont constituées de béton, recouvert de ciment blanc qu’on a coloré avec des pigments minéraux lissant la surface. Elles sont protégées par un vernis mat qui évite que des efflorescences apparaissent du côté extérieur. Elles peuvent être plates ou ondulées et peuvent avoir une fermeture en tête ou latérale.

Par ailleurs, certaines tuiles en béton disposent d’un enduisage spécial permettant d’éviter l’attachement des mousses, des algues et de la crasse à la toiture. Ainsi, la durée de vie de la tuile sera plus longue.

Dans tous les cas, les tuiles en béton présentent l’avantage d’être faciles à poser. Elles sont nettement moins chères que les tuiles en argile. Outre cela, elles résistent très bien aux influences du temps et aux rayons ultraviolets. Enfin, leur durée de vie est en moyenne 30 ans.

Leurs seuls inconvénients c’est qu’elles ne conviennent pas aux toitures à des formes complexes. Et elles sont sensibles à la formation des mousses si elles sont dépourvues d’un enduisage spécial.

  • Les tuiles en fibrociment

Elles sont désuètes actuellement en raison de leur fragilité, ainsi que de leur pose qui requiert la manipulation experte d’une entreprise spécialisée. Elles sont fabriquées à partir de sable, de ciment et de fibres locales. Donc, elles sont écologiques et sont nettement moins chères sur le marché.

  • Les tuiles photovoltaïques

Moins répandues, les tuiles photovoltaïques conduisent de l’électricité. Elles permettent ainsi de réduire les factures. D’autant plus qu’elles ne choisissent pas de type de toiture.

Le seul hic avec elles c’est qu’elles sont assez chères.

Les différentes formes de tuiles

Il existe différentes formes de tuile qui doit être choisie selon l’angle d’inclinaison de la toiture. Le non respect de ce critère de choix peut mener, sur la longue durée, aux fuites.

  • Les tuiles plates

Autrefois disponibles seulement en terre cuite, les tuiles plates existent actuellement en d’autres matériaux, comme le béton. C’est l’idéal pour les toits ayant une pente supérieure à 35 degrés.

Elles existent en une demi-douzaine de variantes : en fer de lance, en ogive, galbée, en écaille, trapézoïdale, convexe, etc. Elles se distinguent par leurs caractères imputrescible, lessivable et résistant au gel. Elles ont également un aspect contemporain et moderne qu’elles séduisent de plus en plus de particuliers et de constructeurs.

On distingue trois sortes de tuiles plates, à savoir : les tuiles plates avec une fermeture, celles avec des côtes et des fermetures, et enfin, les tuiles de dalles.

Avec les tuiles plates avec fermeture, la toiture sera plus élégante. Seulement, en fonction du modèle, vous aurez besoin d’un angle d’inclinaison compris entre 24 et 25 degrés.

Pour ce qui est des tuiles plates avec des fermetures et des côtes, elles possèdent une côte centrale garantissant une solidité supplémentaire. Elles peuvent bien convenir aux toitures ayant un angle d’inclinaison supérieur ou égal à 25 degrés.

Enfin, il y a les tuiles de dalles qui sont dépourvues de fermetures.

  • Les tuiles canal

Les tuiles canal, aussi appelées « tuiles rondes », sont généralement utilisées pour les toitures à faible pente. Ce nom « tuiles canal » vient de leur forme en demi-tronc ou de gouttière. Ce sont les plus conseillées si l’immeuble se situe dans une région ensoleillée. Elles ont une forme de cône et elles se bloquent par glissement, grâce au petit diamètre d’un côté que de l’autre.

Par ailleurs, selon le mode de séchage ou l’argile utilisée, les tuiles canal présentent une couleur variée et une surface irrégulière.

  • Les tuiles mécaniques ou tuiles à emboîtements

Ce type de tuiles a été conçu pour les toitures présentant une pente comprise entre 25 et 60 degrés. Il est très facile à poser et est disponible en différentes couleurs.

Il possède un système de rainures et de cannelures qui facilite le recouvrement et l’emboîtement. Il est bon de savoir qu’il existe différentes sortes d’emboîtement. Il y a d’abord ce qu’on appelle les tuiles à emboîtement simple qui ne présentent qu’une seule rangée de nervures et de cannelures longitudinales et transversales. Ensuite, il y a les tuiles mécaniques en béton et à glissement, dotées d’emboîtements longitudinaux pouvant être mâles ou femelles. Enfin, les tuiles à doubles emboîtements dont les nervures et les cannelures sont doublées afin d’assurer une meilleure isolation.

  • Les tuiles romanes

Elles ressemblent aux tuiles à emboîtement, sauf qu’elles sont nettement moins chères par rapport à ces dernières sur le marché. Elles ont une forme très galbée. Elles ont également un dispositif d’étanchéité par double recouvrement et d’emboîtement qu’elles s’adaptent, comme les tuiles mécaniques, aux toitures inclinées entre 25 et 60 degrés.

  • Les autres modèles de tuiles

A part les différentes formes de tuiles qu’on vient de citer, il y a les tuiles losangées, les tuiles Z et les tuiles gironnées qui sont plus rares mais plus exotiques.

Le prix des tuiles

Ce prix varie en fonction de la forme et les matériaux constituant la tuile.

  • Prix de la tuile plate

En moyenne, le prix de la tuile plate en terre cuite par m2 est de 40 euros. Si elle est en béton, son prix avoisine les 30 euros.

Il existe également des tuiles plates en ardoise dont le prix au m2 tourne aux alentours de 40 euros.

Enfin, il y a les tuiles en bois qui coûtent aux environs de 25 euros le m2.

  • Prix des tuiles canal

Même si les tuiles canal sont disponibles en plusieurs types de matériaux, la plus utilisée reste celle en terre cuite dont le coût est en moyenne 23 euros.

  • Prix des tuiles mécaniques

Il en existe deux formats : petit moule (22 à 25 sur 30 à 35 cm) et grand moule (25 à 30 sur 40 à 49 cm). Ce dernier est le plus économique avec un prix de 50 euros par m2 en moyenne pour l’aspect relief et de 52 euros le m2 pour l’aspect plat, contre un prix allant de 58 euros ( pour l’aspect relief) à 62 euros (pour l’aspect plat) pour le petit format.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s