Poutre et fausse poutre : avantages et inconvénients

poutre de grange

La poutre est une pièce importante dans l’ossature d’une construction. Elle constitue un élément du gros œuvre d’un bâtiment. Effectivement, c’est une pièce mécanique qui possède une forme parallélépipédique.

Placée généralement en position horizontale, une poutre est destinée à résister à la flexion. De par sa position, son rôle principal consiste à transmettre sur le côté, aux poteaux, piliers, colonnes ou aux murs porteurs, le poids de la construction et du mobilier. Elle sert alors de support pour les charges au-dessus du vide.

Initialement, c’est un produit de sciage du bois. Une poutre présente une section carrée et une poutrelle est une poutre de faible section.

Jusqu’au XVIIe siècle, les poutres maîtresses supportaient les solives et formaient les planchers. Ces derniers présentaient alors une structure apparente et les pièces qui les constituent, les poutres et solives, pouvaient être peintes ou sculptées.

Pour les demeures prestigieuses, c’est l’apparat qui prime et la poutre visible ou poutre apparente constitue un élément d’architecture. Dans ce cas, les faces d’une poutre sont alors travaillées pour donner un aspect soigné, et constituent une ornementation.

Pour assurer le soutènement d’un plancher ou d’une cloison, les poutres ne sont qu’un élément de construction dont une partie seulement est renforcée par une armature. On est alors en présence de ce que les professionnels appellent les poutres de structure.

Les différents styles et types de poutres

Les poutres ont aussi évolué avec le temps. Dans l’architecture moderne, il existe différents styles de poutres et actuellement, elles peuvent être en béton armé qui sont coulées sur place ou en préfabriquées qui sont coulées lors de la fabrication.

Elles peuvent aussi contenir des câbles. On les appelle alors des poutres précontraintes. Celles-ci sont utilisées pour supporter des charges importantes ou pour atteindre de grandes portées. Avec le « lamellé-collé », le bois n’est pas en reste et opère un retour en force.

En matière de construction, les poteaux et les poutres forment un assemblage appelé charpente. Le concept de poutre a alors donné « les fermes de la charpente », qui sont utilisées non pas pour le support horizontal, mais pour la pente versante. Le développement des techniques de construction a permis l’édification de grands caissons en métal et béton dont l’exemple extrême est « l’Arche de la Défense ».

Les avantages des divers matériaux de construction

  • La charpente en bois : Aux États-Unis, 80% des nouvelles constructions résidentielles utilisent la charpente en bois. Ceci est expliqué par le fait que, historiquement, avant d’être colonisés par les européens, le Canada et les États-Unis étaient couverts de forêts. De nos jours, le bois est encore relativement abondant et comparé aux autres matériaux, le coût est à la portée de tout le monde. L’assemblage des charpentes est facile et ne nécessite pas l’utilisation de gros équipements. Cette charpente est réputée être solide, et selon l’essence utilisée, elle peut avoir une excellente durabilité. En plus, le bois est naturel, écologique et peut être adapté à presque n’importe quel type de toitures et d’architecture. Le bois est aussi un très bon isolant et est indémodable.
  • Les « lamellé-collé » : Ce sont des panneaux ou des poutres constituées par des particules de bois collées ensemble dans le même sens. On les appelle aussi « les bois d’ingénierie ». Fixés à la charpente, ils donnent un élément structurel supplémentaire. Les « PSI » ou « Panneaux Structurels Isolants » sont, comme le nom l’indique, d’excellents isolants. Ils sont utilisés en association avec d’autres matériaux de construction pour constituer le toit. Pour ceux qui désirent avoir de larges travées et des plafonds ouverts, ces « lamellé-collé » sont un excellent choix. En effet, certains éléments et styles architecturaux sont possibles grâce à l’utilisation des poutres en bois d’ingénierie.
  • Les charpentes métalliques : Si la charpente est réalisée à partir d’acier de faible épaisseur, l’assemblage est identique à celui des charpentes en bois. Elles présentent donc les mêmes avantages. Elles sont surtout utilisées par ceux qui choisissent de larges baies vitrées et de vastes porte-à-faux. Les poutres les plus utilisées en construction sont les poutres « IPN » ou « I à Profil Normal » et sa cousine l’ « IPE » ou « I à Profil Économique ».
  • Le béton : Il est choisi pour sa durabilité. C’est un bon matériau de construction car il conserve et absorbe la chaleur.

Les points faibles de chaque matériau de construction

  • La charpente en bois : Un des inconvénients majeurs de la charpente en bois est sa longévité. L’intégrité structurelle de la construction peut être compromise par le fait que le bois peut se décomposer ou être ravagé par les termites et autres insectes nuisibles.
  • Les bois d’ingénierie : Le principal inconvénient de ce produit est son prix élevé. Les « lamellé-collé » réalisés à partir de bois manufacturés sont chers.
  • Les charpentes métalliques : Beaucoup de clients évitent ce matériau de construction à cause de son coût élevé. De plus, pour pouvoir utiliser ce type de charpente, la parfaite maîtrise des techniques constructives est exigée .
  • Le béton : Ce matériau n’est pas très apprécié par un grand nombre de clients à cause de son manque d’esthétique. Il est fait spécialement pour la construction des routes, des ponts ou d’usines.

La fausse poutre

Nous avons vu au tout début qu’une poutre est une pièce importante dans l’ossature d’une construction. Elle joue un rôle non négligeable dans la maçonnerie d’une maison. Par contre, une fausse poutre, comme le dit son nom, n’a pas de charges à supporter.

Son rôle est uniquement décoratif. Comme une décoration, une fausse poutre peut être clouée sur n’importe quel plafond. Observée à l’œil nu, elle peut avoir un air vrai mais en fait, c’est un élément creux qui ne sert qu’à dissimuler quelque chose.

Pourquoi on utilise une fausse poutre ?

Une fausse poutre est utilisée soit pour :

  • Donner, en tant qu’élément décoratif, de la valeur à la pièce ;
  • Servir de cache pour les câbles et fils électriques ;
  • Mettre en place un système de lumières encastrées.

 Les différents modèles de fausse poutre

Le dispositif de fausse poutre peut être adapté à presque toutes les décorations intérieures, à cause de l’existence d’une large gamme de couleurs, de teintes et de rendus. Ainsi, le marché propose un large choix de modèles de fausses poutres à ceux qui veulent apporter une nouvelle note à leur chambre.

On peut choisir entre :

  • Une fausse poutre en bois : Elle permet d’apporter une touche « chalet » ou « maison ancienne » et de donner de l’authenticité et de la chaleur à votre plafond. Le petit inconvénient est son prix qui est un peu élevé.
  • Une poutre creuse en polyuréthane : Cette décoration a l’avantage d’être moins cher par rapport à la première. Elle est de bonne qualité car elle est faite de manière à imiter parfaitement le bois, et ne demande pas beaucoup d’entretien.
  • Une fausse poutre en polystyrène : Cette dernière est avantagée par son poids et son prix qui est très abordable. Cette fausse poutre peut imiter le bois. Elle est cependant handicapée par sa fragilité et son mauvais rendu visuel.

Dans le domaine de la construction, il existe un choix étendu de poutres. Ceci, en fonction des besoins de chacun. Par souci de temps et d’argent, le plus sûr est de consulter les professionnels qui, avec leurs conseils, vous apporteront leurs précieuses aides.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s