Quels sont les meilleurs isolants thermiques ?

laine de verre

Il existe plusieurs critères de choix pour choisir le meilleur isolant thermique pour votre bâtiment. En outre, il faut d’abord connaître les types d’isolants ainsi que leurs avantages et après bien identifier les caractéristiques des isolants existants.

Les types d’isolants thermiques

Il existe principalement trois types d’isolant thermique : l’isolation thermique par l’extérieur (ITE), l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) et l’isolation thermique repartie (ITR).

L’Isolant thermique est une enveloppe thermique que l’on place autour d’un bâtiment construit. Il est aussi appelé mur-manteau. Son but est d’améliorer les performances énergétiques à l’intérieur du bâtiment.

L’ITE consiste à placer sur le mur du bâtiment une couche d’isolant thermique qui est recouverte d’une couche décorative comme brique, pierre, bois, ardoise, … Il est surtout conseillé pour les bâtiments en cours de rénovation ou en construction.

Pour les maisons en rénovation, l’ITE est avantageux car vous n’êtes pas obligés de déménager. Sachez que l’intérieur de votre maison ne sera pas ni touché ni réduit. L’ITE permet aussi de protéger votre maison contre les fissures et les chocs thermiques.

L’isolant thermique par l’intérieur conserve la chaleur dans un bâtiment. Comme son nom l’indique, l’ITI est un isolant posé à l’intérieur du mur ou du bâtiment même. Elle maintient la chaleur à l’intérieur de la maison et régule l’humidité.

Le souci avec l’ITI est l’épaisseur de l’isolant qui va réduire une surface de la maison. Actuellement, un nouveau système mince d’isolant favorise l’ITI. Il présente des atouts comme la prévention des moisissures, sa durabilité non seulement sur le plan économique mais aussi sur le plan écologique, sa régulation active de l’humidité et sa possibilité d’utilisation dans les maisons traditionnelles.

Pour favoriser votre choix, l’ITI est fabriqué avec divers matériaux comme la laine de verre ou le polystyrène expansé. Il y a deux façons pour poser l’ITI. D’une part,  on peut la dissimuler derrière une contre cloison et d’autre part, il peut être collé en utilisant des panneaux composites composés d’un panneau isolant couvert de plâtre.

L’isolant thermique reparti (ITR) consiste à intégrer l’isolant dans le matériel de construction. Il consiste à utiliser les matériaux de constructions à haute performances thermiques. Il existe trois types d’ITR : la brique de terre cuite alvéolaire, les blocs de béton léger et le béton cellulaire.

Ce sont des matériaux qui résistent à la pression et utilisés pour la construction d’un bâtiment. Il est donc réservé aux travaux de construction. Les briques alvéolaires sont faites d’argile et de terre. Elles assurent une bonne isolation thermique pendant toutes les saisons.

Elles régulent l’humidité et assurent une isolation phonique. Les blocs de béton léger, appelés aussi pierre ponce, sont des matériaux particulièrement adapté aux terrains humides. De plus, sa fabrication ne nécessite pas d’énorme énergie car un simple séchage à l’air libre suffit pour le fortifier. Il offre un bon niveau d’isolation tant en hiver qu’en été.

Enfin, le béton cellulaire est fabriqué à base de ciment, de chaux et de sable mélangés avec de la poudre d’aluminium. Par conséquent, sa fabrication nécessite une grande énergie. Il a la capacité d’emprisonner jusqu’à 80% d’air. De ce fait, il a une excellente résistance à la compression. Ils sont souvent utilisés pour des bâtiments de plusieurs étages. Bref, l’isolant thermique réparti ne nécessite aucun supplément d’isolant.

Les meilleurs isolants thermiques

Le polyuréthane est le meilleur de tous les isolants usuels. Les isolants en polyuréthane sont fabriqués à partir d’un moussage de polyols, de méthylènes diisocyanate, d’agents gonflants et d’additifs. L’avantage de cet isolant c’est qu’il ne nécessite pas d’une grande place, car on peut obtenir de bonnes performances d’isolation avec peu d’espace.

Le polystyrène extrudé est l’isolant qui s’adapte à tous types d’isolation. Il permet de réduire nettement l’épaisseur à mettre en œuvre par rapport aux isolants traditionnels. Cet isolant est surtout fait pour les constructions neuves et non pour une rénovation.

Ils peuvent être posés au niveau du plancher, des rampants, des murs ou même de la toiture. Ce type d’isolant peut aussi être utilisé soit de l’extérieur soit de l’intérieur. De plus, cet isolant ne craint pas l’humidité c’est-à-dire qu’elle est imperméable à l’eau. Grace à son épaisseur, le polystyrène extrudé assure un bon pouvoir isolant en hiver.

La laine de mouton est aussi un des meilleurs isolants thermiques existants. Elle est issue des matières premières de nature et de qualité. Pour servir d’isolant, elle est fabriquée en rouleaux, en panneaux semi-rigide ou en vrac. Elle a une très bonne capacité d’absorber une certaine quantité d’eau.

De plus, la laine de mouton présente une faible densité qui permet d’isoler des structures à faible résistance comme les combles et les vieilles charpentes. En outre, elles sont surtout utilisées pour une mise en œuvre horizontale comme le plafond ou le grenier, car sa mise en œuvre au vertical, voire le mur,  nécessite une fixation sur la partie haute. Elle présente des avantages comme : sa légèreté, la facilité de son installation et est aussi recyclable.

La laine de verre et la laine de roche sont deux laines minérales qui présentent en général les mêmes caractéristiques. Elles sont tous deux issus de la fusion du sable avec du verre pour la laine de verre et avec du basalte pour la laine de roche.

Cette dernière offre un meilleur confort en été car est plus dense que l’autre. En outre, la laine de verre est un isolant légèrement supérieur ce qui pourra être utile sur les faibles épaisseurs d’isolants, donc, elle est surtout favorable en isolation par l’intérieur. Elles ont les mêmes avantages : ce sont des isolants qui résistent à l’humidité ce qui permet une longe durée d’utilisation, elles sont incombustibles, performantes et une bonne isolation phonique. Concernant le prix, il y a une grosse différence car la laine de verre est moins coûteuse que la laine de roche.

La laine de bois est fabriquée à partir de copeaux de bois qui sont liés par des procédés humides à base de ciment. Il consiste à obtenir des fibres afin d’obtenir un produit plus ou moins simple. Ainsi, on peut également utiliser des résidus de manufactures de bois défibrés.

Elle est un isolant semi-rigide ou rigide. Sa forte résistance à la compression lui permet d’être utilisé dans plusieurs bâtiments qui nécessitent une résistance mécanique. Elles sont très bénéfiques aussi bien en été qu’en hiver.

Le chanvre en rouleau est un produit 100% écologique car il ne contient aucun additif susceptible de nuire à l’environnement. Il est généralement utilisé pour l’isolation du toit, des murs et du sol que ce soit dans un ancien ou nouveau bâtiment.

Sa pose est très simple et rationnelle. Le chanvre diffuse une bonne qualité d’air qui favorise la régularisation de l’humidité sans que la chaleur s’échappe. Il rend donc votre logement sain et confortable, ce qui fait de lui une meilleure isolation thermique.

Sachez également que la laine de chanvre ne pique pas la peu et ne provoque aucun effet secondaire sur les voies respiratoires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s