Tout savoir sur l’enduit anti-humidité

Des peintures qui s’écaillent, les moisissures qui envahissent les murs, l’apparition de taches… Nombreux sont les signes indiquant un problème d’humidité dans les murs. L’utilisation d’un enduit anti-humidité est alors l’une des solutions pour y remédier. Mais qu’est-ce exactement et comment s’applique-t-il ? On vous dit tout dans cet article.

Tout d’abord, qu’est-ce que l’enduit anti-humidité ?

L’enduit anti-humidité fait partie des traitements de surfaces permettant de lutter contre l’humidité dans une maison. Et dans cette catégorie, il faut dire que les dispositifs anti-humidité n’agissent que superficiellement, contrairement à d’autres traitements  tels que l’injection de résine ou encore le drainage qui sont à utiliser dans les cas les plus sévères d’humidité.

L’enduit anti-humidité est généralement composé de deux éléments qui sont la résine et le durcisseur. Il s’applique alors sur la dernière couche extérieure d’un mur et agit en tant que bouche-pores. Ainsi, les murs poreux, foyers de l’humidité, sont rendus étanches par son application. Une fois les pores rebouchés, la surface ne respire donc plus et ne laisse plus passer l’humidité. De plus, elle devient imperméable. Par la même occasion, ce type d’enduit permet aussi de reboucher les fissures présentes sur un mur. Toutefois, il ne faut jamais appliquer de l’enduit anti-humidité sur un mur extérieur de la maison car l’humidité serait emprisonnée dans le mur, ce qui ne fera que fragiliser encore plus ce dernier.

Ce qu’il faut savoir avant la pose d’un enduit anti-humidité

Il est à noter que ce type d’enduit s’applique généralement en traitement préventif. Ainsi, il évitera que les dégâts causés par l’humidité n’apparaissent sur les murs. Mais cela n’empêche pas qu’il soit aussi utilisé pour rectifier un mur déjà abîmé.

Avant de se lancer dans un projet d’application d’enduit anti-humidité, il faut d’abord diagnostiquer quelle est la cause même de l’humidité. En effet, cela permet de traiter le problème de manière efficace et durable. Aussi, l’application d’un enduit anti-humidité sans ce diagnostic préalable risque de camoufler le problème, voire même l’aggraver, sans pour autant le résoudre. Ce genre de diagnostic est alors à faire faire par un professionnel vu le nombre important de situations pouvant entrainer de l’humidité dans un mur. Par exemple, une mauvaise ventilation est l’une des causes les plus communes à l’origine d’humidité. Les infiltrations de l’eau ainsi que les remontés capillaires ne sont pas non plus étrangères quant à l’apparition de traces d’humidité sur un mur. Une fois le diagnostic établi, le professionnel peut alors conseiller sur le type de traitement à appliquer. Il dira ainsi si oui ou non l’enduit anti-humidité est adapté pour régler le problème.

Avant de poser un enduit anti-humidité, il est aussi nécessaire d’effectuer un drainage sur le mur pour qu’il puisse bien y adhérer. Il n’est à appliquer qu’une fois la surface bien sèche. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux attendre une période très ensoleillée pour effectuer ce genre de travail.

Il est également nécessaire de bien nettoyer la surface à traiter. Dans ce cas donc, il faut enlever l’enduit affecté par l’humidité ou les résidus de peinture qui y sont présents. Il faudra aussi noter que l’enduit anti-humidité n’est pas à confondre avec de l’enduit de rebouchage. Ainsi, si le mur présente d’importantes fissures, ces dernières doivent alors être rectifiées avec un enduit de rebouchage.

Comment s’applique l’enduit anti-humidité ?

  • Comment traiter un mur intérieur contre l’humidité ?

Il faut en premier lieu préparer le mur avant l’application du produit pour que ce dernier soit plus efficace. L’on se sert alors d’un grattoir ou d’une spatule pour enlever les résidus de peintures présents sur le mur. En effet, ces zones de peintures peuvent nuire à l’efficacité de l’enduit. Il en est de même pour les papiers peints qui tapissent les murs. Ils doivent être intégralement retirés. Ensuite, on dépoussière le mur à traiter pour un maximum d’adhérence. Finalement, on applique l’enduit soit à l’aide d’une spatule, soit à l’aide d’un rouleau, suivant les indications données par le fabricant. Il ne reste plus qu’à attendre le temps de séchage. Généralement, le mur est sec après 24 heures, toutefois, ce délai peut varier d’un produit à un autre.

  • Comment traiter un mur de sous-sol ou un mur de garage contre l’humidité ?

Il est à noter que l’enduit anti-humidité s’applique sur un mur brut directement, c’est-à-dire un mur en brique, en parpaing ou en béton. De même, il permet aussi de rectifier les supports dégradés. Pour ce qui est de recouvrir les murs d’un sous-sol ou d’un garage donc, on peut se servir d’un produit déjà prêt ou encore procéder au mélange nous-même. Ainsi, on suit les dosages indiqués sur l’emballage du produit. On mélange bien les composants de l’enduit anti-humidité jusqu’à l’obtention d’une pâte à consistance bien homogène.

A l’aide d’une lisseuse donc, on vient recouvrir les imperfections du mur telles que les joints et les surépaisseurs dans un premier temps. Après un temps de séchage de 12 heures à 24 heures, l’on peut ensuite passer à l’application d’une deuxième couche de finition. Cette dernière couche peut mettre un peu plus de temps pour sécher (48 heures à 72 heures).

Sur quels supports peut-on appliquer ce genre d’enduit ?

L’humidité est un problème qui peut toucher tout type de mur, quelle que soit la matière en laquelle ce dernier est fait. Ainsi, les enduits anti-humidité ont été conçus pour être multi-supports. Ils adhèrent donc sur les murs en briques, en béton cellulaire, en parpaing ou même en bois. De même, ce produit peut être directement appliqué sur des plaques de plâtres et des panneaux d’aggloméré. Même les vieux badigeons peuvent être protégés de l’humidité grâce à de l’enduit anti-humidité. L’utilisation d’un tel enduit ne se limite pas uniquement aux murs intérieurs. En effet, il peut aussi être utilisé pour enduire les plafonds d’une maison qui peuvent aussi présenter des traces d’infiltrations d’eau.

Quel que soit le type de support sur lequel l’enduit anti-humidité est appliqué, il existe une épaisseur à respecter. Cette valeur est comprise entre 2 mm et 1 cm d’épaisseur. Et une fois que le support a été recouvert d’enduit anti-humidité en totalité, et qu’il est totalement sec, il est maintenant prêt à recevoir tout autre élément de finition : plâtre, enduit, peinture, etc…

Quels sont les avantages d’un enduit anti-humidité ?

Le premier atout d’un enduit anti-humidité est qu’il permet le traitement des murs et plafonds humides et protège contre l’humidité venant de l’intérieur tout comme de l’extérieur. Il forme alors une barrière protectrice et prévient toute infiltration d’eau à l’intérieur de la maison.

De plus, il est facile à se procurer et à appliquer. En effet, il existe des mélanges déjà tout-prêts vendus dans le commerce. De plus, la pâte à enduire est facile à manipuler et son application est donc à la portée de tout bon bricoleur. Il est toutefois conseillé de faire appel à un professionnel pour établir un diagnostic avant de passer aux travaux.

Outre leur capacité à éviter que l’humidité n’attaque nos murs intérieurs, ces enduits réduisent aussi les risques d’apparition de fissures. Ceci est lié à leurs compositions mêmes qui les rendent plus résistants qu’un enduit ordinaire. De ce fait, il y a moins de risques d’apparition de fissures ou de crevasses dans le mur.

Il est préférable de choisir un support asséché pour recevoir un enduit anti-humidité. Toutefois, ce produit peut aussi être appliqué même sur un support humide dans le cas où l’on est dans l’obligation de réaliser des travaux en saison pluvieuse ou sur un mur déjà attaqué par l’humidité. Mais dans ce cas, mieux vaut opter pour un produit ayant un bon pouvoir opacifiant pour éliminer les remontés d’humidité.

Les inconvénients d’un enduit anti-humidité

Certes, l’enduit anti-humidité est un bouche-trou efficace. Toutefois, il présente aussi quelques inconvénients. Tout d’abord, son utilisation n’est adaptée que pour les murs intérieurs seulement. En effet, cet effet bouche-pore n’est pas adéquat pour un mur en extérieur qui devra pouvoir respirer afin d’évacuer l’excès d’humidité.

Les enduits anti-humidité servent aussi de base pour tout autre recouvrement de surface (enduit de finition ou peinture). Ainsi, le moindre défaut qui y est présent impactera le résultat final une fois les finitions effectuées. Même si les défauts ne sont pas directement visibles sur les murs, ils nécessiteront d’importants travaux de rectification lors de l’application de la dernière couche d’enduit si ils n’ont pas été corrigés plus tôt.

Le séchage d’un tel enduit est aussi directement impacté par la météo. En effet, il sèche plus rapidement durant les périodes chaudes et sèches. Ainsi, sa période d’application est plus ou moins limitée durant les périodes où il ne pleut pas.

Prix de l’enduit anti-humidité

Dans le commerce, on retrouve les enduits anti-humidité vendus sous diverses formes, packagings et conditionnements. Il peut être vendu dans des seaux de 1,5 kg à 5kg, voire même 10 kg (variant d’un fabricant à un autre). L’enduit anti-humidité est également vendu dans des sacs (généralement de 5 kg), mais ce type d’enduit doit encore être rendu aqueux par l’ajout d’eau dans la poudre. La proportion en eau sera alors indiquée par le fabricant sur le sac contenant le produit. Il faudra alors compter entre 20€ à 25€ le kilo pour les enduits en poudre et environ 40 € les deux litres pour les enduits déjà préparés. Il est à noter aussi qu’il faut environ  200 grammes à 1,5 kg d’enduit pour recouvrir une surface d’un mètre carré (que ce soit pour un plafond ou pour un mur). La quantité nécessaire dépend de l’état même du mur (dégradé ou lisse) ainsi que de sa porosité. Plus la porosité du mur est élevée et plus il consommera d’enduit anti-humidité.

Et l’enduit hydrofuge ou hydrofuge de surface, qu’est-ce que c’est ?

Pour faire plus simple, l’enduit hydrofuge est un type spécifique de traitement anti-humidité, au même titre que l’enduit anti-humidité ou encore que la peinture anti-humidité. C’est donc aussi un traitement superficiel.

Il est utilisé pour lutter contre une cause d’humidité bien ciblée qui est l’infiltration d’eau. On distingue deux types d’enduit hydrofuge : l’un à base de solvant et l’autre à base d’eau. Contrairement à l’enduit anti-humidité qui bouche les pores du mur donc, celui-ci n’empêche pas la surface de respirer. Généralement, l’enduit hydrofuge s’applique de trois manière différentes : soit avec un rouleau, soit avec une brosse, soit par pulvérisation. Cependant, il est à noter que ce genre de traitement nécessite une surface bien saine, propre et dont les fissures importantes ont été colmatées. Tout comme les autres enduits anti-humidité, il requiert une surface bien sèche avant application.

Pour une meilleure efficacité de ce type de traitement de surface, il faudra en appliquer plusieurs couches pour qu’il soit actif plus longtemps. À chaque passage, la surface poreuse va alors absorber une partie de l’enduit hydrofuge. Il est préférable qu’une surface soit bien saturée en enduit hydrofuge, toutefois, la quantité nécessaire dépend aussi de la porosité du mur. Donc, d’une surface de faible à haute porosité, il faudra de 0,2 litre à 1,5 litre d’enduit hydrofuge pour chaque mètre carré.

Comme toute autre méthode de lutte contre l’humidité, l’enduit hydrofuge présente ses avantages tout comme ses inconvénients. En effet, l’enduit hydrofuge à base de solvant est réputé pour sécher (très) rapidement : 30 minutes environ. De plus, l’application de diverses couches peut être égrenée sur une longue période. Toutefois, l’odeur qu’il dégage est désagréable. Certains sont même nocifs pour la santé. Quant à l’enduit hydrofuge à base d’eau, il ne présente pas ce problème lié à l’odeur ni à la présence de substances chimiques. De plus, il s’applique sur support sec comme sur support humide. Cependant, il ne s’utilise pas par temps pluvieux et est incompatible avec les surfaces déjà traitées à l’hydrofuge.

Autres type de traitement contre l’humidité

Mis à part l’enduit anti-humidité et l’enduit hydrofuge, il existe aussi d’autres solutions pour remédier au problème d’humidité à l’intérieur d’une maison. Parmi elles, on retrouve la peinture anti-humidité. Ce type de peinture joue un double rôle. Le premier est qu’il recouvre la surface traitée d’un film hydrophobe qui empêche l’eau de s’infiltrer dans la maison. Et de plus, il apporte aussi sa touche esthétique en colorant la partie traitée. Cependant, la peinture anti-humidité dégage une odeur forte lors de son application et de son séchage. Elle peut même entrainer des réactions allergiques chez les personnes qui y sont sensibles. Et comme il s’agit de peinture, elle requiert une surface déjà propre, déjà finie, d’où la nécessité d’appliquer un enduit de lissage avant d’appliquer la peinture anti-humidité.

Il existe aussi des solutions mécaniques telles que l’injection de résine dans le mur. Au lieu de traiter la surface seulement donc, on traite l’intérieur même du mur. Cependant, l’injection de résine est un procédé compliqué qui requiert de solides connaissances en maçonnerie. De plus, elle devra être effectuée dès la construction du mur.

Pourquoi est-il nécessaire d’utiliser de l’enduit anti-humidité ?

L’humidité dans les murs ou les plafonds, est un problème très nocif même s’il n’est pas apparent dans certains cas. Non seulement il impacte la santé, mais aussi crée des dégâts important sur les bâtiments.

  • Les conséquences de l’humidité sur la maison

Les premiers signes d’humidité dans une maison sont visibles sur les murs et les plafonds : tâches, peintures qui se détériorent, apparition de moisissure… Mais les dégâts causés par l’humidité sur un bâtiment dépassent largement les soucis esthétiques. Effectivement, elle peut impacter sur la durée de vie ainsi que la valeur d’une maison. Concrètement, l’humidité attaque les joints qui finissent par s’effriter et fragilise  donc la structure de la charpente. De plus, le circuit électrique peut devenir dangereux. Par ailleurs, l’humidité fragilise les murs en les rendant poreux, ce qui représente un risque important surtout pour les structures près des fondations de la maison. En effet, qui aurait pu penser qu’un problème d’humidité pourrait provoquer l’effondrement d’un bâtiment.

  • Les conséquences de l’humidité sur la consommation énergétique d’un logement

L’humidité affecte aussi la consommation énergétique d’une maison. L’humidité ambiante impacte le chauffage d’un logement car les vapeurs d’eau présentes dans l’air absorbent la chaleur. Il est alors nécessaire de mettre plus de chauffage pour contrebalancer cette déperdition de chaleur. Pour éviter un surcoût du chauffage donc, et pouvoir faire des économies sur ce point, mieux vaut régler les problèmes d’humidité des murs et des plafonds.

  • Les conséquences de l’humidité sur la santé

Le dernier point, et non le moindre, est l’impact qu’a l’humidité sur la santé des occupants de la maison. Les conséquences sur la santé sont innombrables tant au niveau infectieux qu’au niveau toxique. Tout d’abord, une humidité trop importante entraîne des irritations cutanées telles que l’eczémas, le psoriasis ou encore diverses allergies. Les problèmes respiratoires sont aussi les plus communs : toux, rhinites, essoufflement, asthme, … Ceci est lié aux spores composant les champignons qui apparaissent avec l’humidité. Du point de vue toxique, les signes d’un empoisonnement lié à l’humidité sont des maux de têtes récurrents, des nausées voire même des vomissements. Et le pire dans ces maladies est que plus l’on est exposé à l’humidité sur le long terme et plus les symptômes peuvent s’aggraver.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s