Tout savoir sur le plancher hourdis

plancher hourdis cabane

En quelques années, la conception même du plancher a nettement évolué. Sur cette même ligne, les fabricants sont partis des bases en bois pour aller vers des matières plus solides et durables dans le temps. C’est dans ce genre de contexte que l’on verra naître le fameux plancher hourdis. D’une appellation un peu atypique, le hourdis est devenu cependant une alternative appréciée de certains constructeurs. Zoom sur ce produit un peu spécial tant prisé et sur ses nombreuses caractéristiques.

Définition

Pour ce qui est du terme plancher, la définition est assez claire puisqu’il s’agit d’une lame horizontale déposée en tant que revêtement au sol. Quant au terme « hourdis » il s’agira surtout d’une référence à la conception même du plancher. Le mot hourdis est en fait synonyme du mot hourd désignant un maçonnage grossier de moellons et de plâtre. Mais dans une perspective de garder le côté « robuste » même de la chose, la matière est remplacée mais la désignation reste la même. Ainsi, un plancher hourdis est une couche constituée exclusivement de béton.

Toutefois d’autres éléments peuvent être faits à partir d’autres matières comme c’est le cas de la terre cuite ou encore du polystyrène. Dans d’autres cas, certaines personnes usent du bois aggloméré et du PVC qui sont nettement plus appréciés pour des travaux dans des conditions difficiles voire assez extrêmes. Donc on général, on peut dire que l’hourdis est l’élément préfabriqué du plancher. Dans l’ensemble on peut dire que le plancher hourdis est un plancher en béton armé jugé plus solide sur le long terme dans sa version la plus classique. Dans les autres jargons, le hourdis est aussi appelé corps creux ou entrevous.

Le plancher hourdis : pour l’étage comme le rez de chaussez

A la base, on utilisait surtout les planchers hourdis pour supporter des poids imposants. La technique est alors devenue une solution de taille. On pense souvent que le béton armé est destiné au rez-de-chaussée, ce qui est une fausse idée reçue. En effet, avec une technique de façonnage propre à lui, le plancher hourdis est adéquat même pour des structures en étages. Attention cependant, si l’on pense que la composition peut paraître évidente, la mise en place de ce type de plancher n’est pas à la portée de tout le monde. Le hourdis est lourd et massif et il faut un équipement de professionnel. Le plancher est un élément essentiel reliant le rez de chaussée et l’étage. C’est-à-dire que plus que sa présence, il s’agit surtout aussi d’un support essentiel. D’ailleurs le poids de l’étage est transmis aux fondations et c’est pour cette raison que la pose de hourdis n’est pas à prendre à la légère.

plancher dans bureau

Les principaux types de hourdis

On parle des hourdis et de leur constitution. Mais on les regroupe généralement en trois types. Il faut dire que tous les hourdis ne se ressemblent pas. Leur utilisation varie en fonction de leur fonctionnement. On retrouve ainsi :

Les hourdis en polystyrène : ce sont des hourdis expansés par la matière utilisée. Les caractéristiques de ce type d’hourdis regroupent leur capacité à offrir une isolation thermique excellente par rapport aux autres hourdis. Il y a aussi le fait qu’en raison de la composition de cette matière, ce type d’hourdis allège considérablement le poids du plancher par rapport à du béton qui est dix fois plus lourd. Il y a cependant un bémol : le polystyrène est certes léger mais il ne supporte pas les lourdes charges. Ce qui fait donc que ce type d’hourdis peut céder facilement si le poids est assez conséquent. C’est le plus isolant des trois types au niveau thermique mais d’un niveau exécrable au niveau phonique. En effet, la matière n’est pas du tout en mesure de bloquer les sons. Il est adapté aux planchers vides sanitaires dans la plupart des cas et ne résiste pas du tout au feu. Gare alors aux éventuelles déclarations d’incendies.

Les hourdis légers : ils sont presque assimilables au premier type de hourdis mais ceux-ci sont nettement plus légers. Ils sont faits à base de polymères ou de bois. Le plus gros avantage de ces types d’hourdis c’est qu’ils sont très faciles à poser étant donné leur poids très léger. Toutefois, cette légèreté  a son prix par rapport à un hourdi classique qui est largement moins cher. Dans ce contexte donc, on peut dire que plus c’est léger plus c’est onéreux. Etant donné sa légèreté, ce type de hourdis n’est adapté qu’aux planchers en sous-sol ou rez-de-chaussée. Il ne dispose d’aucune capacité d’isolation que ce soit phonique ou thermique et ne résiste pas du tout au feu. Par contre sa mise en œuvre est très simple voire un vrai jeu d’enfants pour les personnes habiles.

Les hourdis maçonnés : ce sont les fameux hourdis classiques à base de béton. Ce qui est appréciable avec ce type c’est qu’il s’adapte à tous les types de planchers. Étant donné aussi que c’est le plus courant, il coûte moins cher sur le marché. Cependant, pour ce qui est de la pose, il est plus difficile que d’autres car le poids important rend la mise en œuvre très complexe. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on fait souvent appel à des professionnels pour la mise en place de ce type d’hourdis. Ce dernier nécessite également l’ajout d’un isolant thermique. Quant à l’isolant phonique, il est moyen mais n’est pas en mesure de tout contrôler si les bruits sont assez importants. Avec une masse assez importante, le hourdis maçonné est en mesure de supporter certaines charges. Et dernière note à prendre en compte, ce type d’hourdis résiste un peu au feu sans pour autant exagérer sur la résistance même s’il est fait à base de béton.

tapis sur plancher

Constitution d’un plancher hourdis

Généralement, un plancher hourdi est composé de trois éléments principaux : le hourdis en question, la poutrelle et la dalle de compression en béton. Rien ne se fait et rien n’est possible si un de ces trois éléments manque à l’appel. La poutrelle sert d’appui à l’hourdis. On distingue deux types de poutrelles :

La poutrelle qui est de type treillis : c’est le type de poutrelle qui est doté de treillis triangulaires. Elle est entièrement en béton armé et se manipule facilement avec les mains sans avoir recours à un quelconque engin mécanique.

La poutrelle en béton précontraint : elle peut être de formes différentes mais on rencontre généralement celles en carré ou en triangle. Contrairement à la poutrelle citée en haut, elle n’est manipulable qu’avec des engins mécaniques. Mais le bonus reste le fait que la portée est plus longue et importante.

Puis nous avons l’hourdis qui est déjà préfabriqué la plupart du temps. C’est d’ailleurs en fonction des distinctions effectuées que l’on peut spécifier l’importance de chaque type d’hourdis. Et enfin nous avons la dalle de compression. C’est ce qu’on coule sur un plancher hourdis. C’est cette dalle qui permet d’assurer la rigidité de l’ensemble de la structure.

Pose d’un plancher hourdis

Comme cela a été dit, décider de poser un plancher hourdi n’est pas une mince affaire. On ne peut pas décider d’un coup de tête que l’on va s’attaquer aux travaux. Il faut au moins avoir des équipements complets. Toutefois, pour les novices des kits existent. Avec les kits, les techniques sont simples. Il suffit tout simplement de suivre la méthode suivante. A noter ici qu’il s’agit tout d’abord d’un plancher en kit. Dans ce dernier, on peut distinguer que le kit est composé de trois éléments : les poutrelles, les hourdis en question et les chapes. L’idée est ici de montrer les étapes à suivre pour la pose d’un plancher hourdis pour les novices.

Les poutrelles sont les éléments qui permettent de tenir en place les hourdis tout en aidant à faire une bonne répartition des charges. Puis nous avons les hourdis (déjà en béton armé et préfabriqués sur commande à l’avance) sont là pour servir de support aux chapes. Enfin ces derniers vont servir de sol. Ce sont ces chapes que l’on décore pour avoir des effets plus plaisants comme des revêtements plus esthétiques. Une fois que les éléments sont complets, place ensuite aux étapes de mise en œuvre.

L’idée est tout d’abord de savoir dans quelle pièce vous allez poser votre plancher hourdis. Une fois cela fait, prenez les dimensions de cette pièce. Cela aidera à constituer de façon précise votre plancher. Ces dimensions sont essentielles pour la longueur des poutrelles mais aussi le nombre de hourdis à utiliser. Dans le kit, un plan est à suivre et il suffit de bien le lire pour disposer les poutrelles de la bonne manière. C’est après que l’on peut poser les hourdis en prenant soin de bien les reposer sur les poutrelles. Une fois cela fini, placez les treillis sur les hourdis  puis coulez le béton. Avec ce kit, la pose est facile et de toute façon les éléments sont tous manutentionnables.

plancher de haut

Avantages et inconvénients du plancher hourdis

Rien n’est totalement noir et pourtant tout n’est pas blanc. Car un plancher hourdis a ses avantages et ses inconvénients. Les avantages regroupent : inutile d’utiliser de grue ni de coffrage, les charges sont faibles en moyenne, les revêtements au sol sont des options totalement envisageable et même sur le long terme, l’option est intéressante.

A côté, des inconvénients sont aussi à noter : on jongle entre une mise en œuvre complexe et simple mais cela en fonction du type d’hourdis choisi. Dans certains cas la pose d’isolation phonique et thermique est à envisager ce qui peut générer des coûts supplémentaires. Comparé à la dalle le hourdis résiste moins au feu ce qui peut générer d’autres problèmes si l’on ne fait pas attention. Lors des travaux le béton met vraiment du temps à sécher alors il faut de la patience et de la bonne volonté. Peu importe les travaux à effectuer, les points négatifs et positifs sont toujours dans le lot mais avec de bonnes réflexions et en suivant les conseils des professionnels, le hourdis ne devrait pas poser tant de problèmes que cela.

Le prix du plancher hourdis

Nous savons tous que les tarifs ne sont jamais les même sur un produit. On peut donc en déduire que ces derniers varient en fonction des fabricants et des distributeurs. Dans tous les cas, on peut établir un prix assez précis en prenant en compte des paramètres précis. Il faut de ce fait s’atteler au type d’hourdis que vous avez choisi, au prix de la pose de la dalle (qui varie en fonction de l’entreprise), à l’épaisseur de la dalle de compression, à la surface du plancher, à la portée des poutrelles et à l’isolant choisi. Mais on peut estimer que cela vaut dans les 100 euros pour un plancher hourdis classique pour chaque mètre carré. Et cela les frais de maçonnerie en sus.

Pour ce qui est des autres types d’hourdis, il faudra surtout miser sur la matière. Pour un devis plus réaliste, prenons le cas d’un travail à faire sur une surface de 100 mètres carrés. Pour du classique, c’est-à-dire du hourdis en béton, il faut environ 800 hourdis soit une somme approximative de 1300 euros. Pour du polystyrène, comptez 2 euros le hourdis. En ayant ses prix de base, vous pouvez déjà avoir en tête la totalité des sommes à dépenser. Quant à la main d’œuvre, vous êtes en mesure de le faire vous-même à condition de suivre les étapes qu’il faut. Il faut également prendre en compte le transport et le prix de déplacement d’une pompe à couler.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s