Comment réaliser une cabane sur pilotis ?

petite cabane

Quand on parle de cabane, on repense tendrement à notre enfance. Cette construction si basique fait pourtant rêver de nombreux enfants. Perchée dans un arbre, prenant l’allure d’une maisonnette, une cabane est un havre de paix par excellence.

Mais si les cabanes bercent nos enfances, cette construction est tout aussi appréciée des adultes à des fins personnelles ou professionnelles. Et si habituellement, on les voit perchées dans les arbres, elles s’adaptent tout aussi bien à des endroits totalement différents.

Et avec un peu d’originalité, nous allons vous montrer comment réaliser une cabane sur pilotis.

Une cabane sur pilotis c’est quoi ?

C’est tout simplement une cabane sur des piquets ou piliers. La cabane proprement dite ici ne touche pas le sol mais est élevée à travers des piliers. C’est ce qu’on appelle une cabane sur pilotis. Les pilotis servent de points d’appui mais également d’équilibre pour que la cabane garde son équilibre tout en évitant de toucher le sol.

Où mettre sa cabane ?

Généralement, il  est préférable de construire une cabane dans une forêt. Cette dernière constitue déjà un lieu approprié pour la construction d’une cabane mais aussi parce qu’il est préférable d’avoir un arbre au centre même de la cabane, juste pour une question pratique.

Et vous n’êtes pas obligé de couper l’arbre. Inutile aussi de l’implanter dans une forêt très dense. Un parc assez clair est déjà suffisant. Faute de cela, vous pouvez tout simplement utiliser votre jardin.

Plans et maquettes

Vous pouvez avec l’un ou l’autre et en même temps les deux si vous le jugez important. L’indispensable est surtout le plan. Cela vous permet d’avoir une idée du type de cabane que vous voulez et de sa forme. Pour la forme, il est préférable de faire une petite maquette brouillonne que vous pourriez remodeler à votre guise.

Généralement, une cabane sur pilotis est facile à monter à moins que vous vouliez entamer une très grande structure. Si vous voulez une idée précise, il existe de nombreux plans téléchargeables sur divers sites. Toutefois, en osant un peu, vous pouvez entamer la construction sans plan précis.

Construire la cabane

Ce qu’il faut comme outils de base : scie sauteuse, cutter, équerre, pelle, niveau à bulle, visseuse, marteau, shingle, clous, bitume, ciment.

Étape 1 : la forme. Opter une forme précise selon votre goût : hexagonale, carrée, rectangle, ronde, etc.

Étape 2 : les pilotis. Une fois que vous avez adopté une forme précise, il faut maintenant planter les pilotis. Prenons par exemple une cabane de forme hexagonale, il nous faut donc 6 pilotis. Faite des trous en suivant un schéma hexagonal.

Les trous feront les dimensions suivantes : largeur de 60 cm et profondeur de 40 cm. Il faut que les pilotis mesure 2 m et font 20 cm de diamètre. Ces derniers seront la base de votre cabane alors veillez à ce qu’ils soient faits avec du bois très robuste. Une fois insérés dans les trous, les pilotis doivent être situés au même niveau et bétonnés pour bien tenir dans le sol.

Étape 3 : l’ossature du socle. Une fois que les pilotis sont bien fixés, il faut passer maintenant à l’ossature du socle. C’est la base de la cabane et ça permet de donner forme à l’hexagone dessiné au début par les pilotis. Fixez des bois sur les pilotis et sur toute la surface de façon à ce qu’on obtienne une ossature assez solide. Vous pouvez maintenant poser le plancher avec 2.8 cm d’épaisseur mais de largeur variable. Pas trop large aussi quand même. Si vous avez un arbre au milieu, intégrez le juste à la cabane et inutile de l’abimer ou encore de le couper. Fixez bien le socle avec des vis.

Une fois que cette base est terminée, il faut parfaire le plancher avec un habillage. Vous pouvez utiliser les mêmes planches ou utiliser des planches de nature différentes mais pouvant adhérer à celles posées auparavant.

Étape 4 : les façades. Avec une ossature, après vérification, qui tient très bien, on peut maintenant passer aux façades. Pour une ossature renforcée, il vaut mieux rajouter des chevrons horizontaux entre les chevrons verticaux.

Vous pouvez maintenant attaquer les façades en utilisant soit des planches soit une façade déjà faite que vous fixerez à l’aide de vis. Vous pouvez ensuite passer au lambrissage. C’est une technique visant à poser des revêtements en bois sur les murs extérieurs ou intérieurs. Conseil : commencez le lambrissage une fois seulement quand les ouvertures sont faites.

Étape 5 : Les ouvertures. Vous pouvez choisir librement l’emplacement des fenêtres et de la porte. Vous pouvez préalablement les découper ou les façonner avant d’installer les façades. Pour ce qui est des dimensions, il faut les équilibrer avec celles des façades également. Même avec des ouvertures, il faut toujours optimiser l’isolation intérieure d’où la nécessité d’injecter de la mousse verte dans chaque coin. Ne vous inquiétez les tâches partiront d’elles-mêmes une fois que la mouche est sèche.

Étape 6 : le toit. Pour le toit, il faut faire le montage de deux sections de poteaux au centre. Pour la poutre, afin de maintenir la structure, une section de poteau puis terminer avec des sections de chevrons. Recouvrez maintenant le toit avec de la plaque d’OSB en disposant de manière à habiller les pentes du toit. Disposez le shingle sur le toit pour le rendre totalement imperméable. Vous pouvez utiliser des clous pour le fixer mais également de la colle faite à partir de goudron si vous vous situez dans un environnement assez froid.

Étape 7 : Si vous avez prévu une partie avec une terrasse, prenez soin d’installer des barrières avec des lames de terrasse. N’oubliez pas d’installer une échelle pour accéder à la cabane. C’est très simple à réaliser. Vous pouvez tout simplement utiliser des lames de terrasses en guise de marches et de deux montants.

Étape 8 : finition. Maintenant que la construction est terminée, vous pouvez entamer les finitions. Pour donner de l’éclat à la cabane, poncer le bois et mettez du vernis protecteur. Le bois ne s’abimera pas facilement. Mettez ensuite une, deux à trois couches de peinture. Faites-en de même avec les ouvertures mais prenez soin de prendre des peintures adaptées à une exposition extérieure.

Même au premier abord, la construction semblait difficile, c’est loin d’être le cas. Il faut tout simplement savoir visser et découper les planches de bois. Pour ce qui est du reste, un peu de persévérance suffit à tout faire. Sans les finitions, une cabane de ce type en travaillant toute la journée, ne prend pas plus de deux jours.

Quel budget pour une cabane sur pilotis ?

Avec une structure aussi simple et en comptant l’achat de l’ensemble des matériaux, cela vous fera environ 300 euros. Mais ce chiffre est variable en fonction du choix de vos matières et des outils dont il vous faut impérativement.

Toutefois, cela peut vous revenir moins couteux en passant par la case « récupérations » tout en prenant soin de prendre des bois encore robustes. Sinon dans l’ensemble, le prix est abordable par rapport aux cabanes sur le marché qui ne sont pas parfois très résistantes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s